Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le G5 Sahel au cœur d'une mini-tournée du président malien

Ibrahim Boubacar Keïta a reçu lundi 11 septembre à Bamako son homologue mauritanien. Il se trouvait mardi au Tchad avant de se rendre ce mercredi au Niger.  Au menu des discussions de cette mini-tournée régionale : la coopération entre les pays membres du G5 Sahel, avant l'Assemblée générale des Nations unies dans quelques jours.

L'idée de ces rencontres bilatérales, c'est de faire le point sur les contributions de chacun des pays, sur leurs besoins aussi, et sur leur positionnement plus général, pour pouvoir parler d'une même voix à New York la semaine prochaine lors l'assemblée générale de l'ONU. Une Assemblée générale à laquelle certains présidents ne participeront pas.

On ne sait pas encore si Ibrahim Boubacar Keïta sera le porte-voix du G5. Il prépare en tout cas le rendez-vous activement et planche aussi sur les premières opérations de terrain.

Le premier bataillon de la force antijihadiste pourrait être opérationnel dès la fin du mois, c'est ce qui a été annoncé début septembre lors de l'inauguration du poste de commandement de cette force, à Sévaré au nord de Bamako.

Et dès le mois d'octobre des opérations militaires transfrontalières devraient avoir lieu dans la zone du Liptako Gourma, à la frontière Mali-Burkina-Niger. Ces opérations existent déjà dans la zone, elles sont menées en coopération avec la force française Barkhane. Elles devraient être menées demain avec la force du G5 censée prendre le relais.

A condition que le G5 Sahel en ait les moyens, ce qui est encore loin d'être le cas. La question des financements ainsi que le mandat octroyé à la force seront deux points qui devraient être mis sur la table par le G5 à New York la semaine prochaine.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017