Mardi 21 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Bataille syndicale à la Sotelma-Malitel : STSM et SES en procès

Un conflit d’intérêt ou de légitimité oppose le deuxième comité syndical, le Syndicat des travailleurs de la Sotelma Malitel (STSM) au dernier né des syndicats de cette entreprise, dénommé Syndicat des employés de la Sotelma (SES).

Face à cette situation qui prend de plus en plus de l’ascenseur, le Syndicat des travailleurs de la Sotelma-Malitel, sous la conduite de son secrétaire général, Sayon Doumbia, a assigné en justice le premier responsable de syndicat des employés de la Sotelma, Saidou Dia, pour l’exercice illégal d’activités syndicales au sein de l’entreprise téléphonique Sotelma-Malitel.

Pour informer l’opinion sur cette situation, les responsables du Syndicat des travailleurs de la Sotelma Malitel, ont animé le mercredi dernier à leur siège au Grand marché de Bamako, un point de presse. Il était animé par le Secrétaire général du STSM, Sayon Doumbia, entouré par plusieurs membres de son bureau et autres personnes ressources dont Djibril Diallo.

La rencontre avec les journalistes vise non seulement à informer l’opinion publique nationale et internationale, sur la politique de deux poids deux mesures qui se joue à la Sotelma entre les syndicats, mais aussi l’action en justice intentée par le STSM contre l’usurpation du titre par le premier responsable du Syndicat des employés de la Sotelma a expliqué d’entrée de jeu le conférencier. Selon le secrétaire du STSM, le dernier né des syndicats de la Sotelma Malitel, n’a respecté aucune règle en matière de création syndicale. En même temps après avoir violé le texte et règlement de la création de syndicat, ses responsables se sont précipités avec une liste établie en violation de toute les règles syndicales devant la direction de l’entreprise pour non seulement se prévaloir du titre majoritaire sans aucune élection professionnelle et en dénigrant également le STSM, a déploré, M. Sayon Doumbia.

Entendu que l’article L 78 du Code de travail dans son aliéna 4 dispose « le caractère représentatif d’un syndicat est déterminé par le ministère chargé du Travail, les éléments d’appréciations comprendront notamment le nombre de voies et sièges remportés par ses adhérents aux élections des délégués du personnel », il est donc évident que depuis la création dudit Syndicat, il n’y a pas eu d’élection professionnelle à la Sotelma. Il convient de constater que ce comité syndical mis en place par Saidou Dia a violé toutes les dispositions réglementaires en République du Mali, donc il faut l’annuler purement et simplement », a-t-il réclamé. Ce comportement a porté préjudice à notre syndicat et mérite réparation, conformément aux dispositions de l’Article 1381 du code civil français, a-t-il déclaré.

C’est pourquoi, le Syndicat des travailleurs de la Sotelma Malitel représenté par le Secrétaire général M. Sayon Doumbia, a sollicité du président du Tribunal de grande instance de la Commune II de Bamako, l’autorisation d’assigner devant sa juridiction le Syndicat des employés de la Sotelma représenté par Saidou Dia. Il a également sollicité, dans sa requête, la condamnation, par le tribunal, du SES, au paiement de la somme de 100 millions de FCFA, au titre de réparation de préjudice. Une assignation, par voie d’huissier, aux fins de dissolution du Comité syndical et réparation des préjudices a été déjà signifiée au Syndicat des employés de la Sotelma, à travers son secrétaire général, Saidou Dia.

En clair, si tous ces combats menés de part et d’autre sont pour l’intérêt supérieur des travailleurs et employés de la Sotelma Malitel, pourquoi de ne pas fédérer où conjuguer des efforts au lieu de partir en rang dispersés.

AMT

Source : l’aube

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Coup d'Etat ou pas coup d'Etat

20 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Zimbabwe: Robert Mugabe doit-il se retirer?

20 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017