Dimanche 20 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga : Pas de vacances cette année pour les ministres ?

Chaque année, durant le mois d’août, les membres du Gouvernement observent une période de vacances. Souvent, cela se fait par système de rotation entre les ministres pour que les affaires courantes ne soient pas bloquées.

Mais aussi, pour que l’administration ne soit pas paralysée. Comme ce fut le cas l’année dernière : un premier groupe de ministres est allé en congés durant la première quinzaine du mois d’août et le second groupe, dans la seconde quinzaine.

Cette année, contrairement à l’année dernière, ces vacances des ministres, en tout cas pour beaucoup, sont compromises car le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga ne voudrait pas en entendre parler. Du moins, si l’on en croit des sources proches de la Primature. Ce qui veut dire que les membres du gouvernement qui planifiaient déjà un repos mérité devront y renoncer car au lieu du repos, il y’a du travail qui les attend.

Mais  nos sources nous ont signalé le cas exceptionnel du ministre de l’Education Nationale qui aurait déjà commencé à bénéficier d’un temps de repos malgré la position ferme du Premier ministre qui ne souhaiterait pas du tout voir son Gouvernement partir en vacances. Car il y’a des urgences à gérer dans le pays.

A en croire nos sources, le cas particulier du ministre de l’Education Nationale s’expliquerait par la fermeture des classes à causes des vacances scolaires où il y’a peu de travail à faire.  Aussi, ce ministre a déjà fait le plus gros de son travail durant l’année  puisque les résultats de tous les examens sont déjà sortis. Mais, il lui reste quand même du travail à faire à cause des  proclamations suite à la publication de seconds résultats du baccalauréat après des erreurs constatées au niveau  de la correction dans la région de Koulikoro. Une situation qui suscite de la polémique et qui interpelle les autorités du pays au plus haut niveau dont le ministre de l’Education Nationale lui-même. Car l’opinion nationale s’attend à ce que les auteurs de ces graves erreurs soient punis avec la dernière rigueur afin que cela ne se reproduise plus au Mali

M.D

Source : Tjikan  11 Août 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme vide (rediffusion)

18 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017