Mercredi 13 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tombouctou : Le MPSA lève sa menace de bloquer l’accès à la ville

La menace avait été formulée, le mercredi 26 juillet 2017, par le Mouvement Populaire pour le Salut de l'Azawad (MPSA), membre de la Plateforme.

Ce jour-là, ce dernier avait adressé un ultimatum de 14 jours au bout duquel il avait menacé de fermer tous les accès menant à la ville de Tombouctou pour les convois officiels y compris ceux de Barkhane et de la MINUSMA. Ce mouvement a justifié sa décision par le blocage de tout le processus de paix à cause de la reprise des hostilités entre groupes armés rivaux à Kidal et Ménaka.

Ainsi, dans un communiqué rendu public, le mercredi 9 août dernier, le MPSA a décidé de lever sa menace de bloquer l’accès de la ville de Tombouctou. Ce, jusqu’à nouvel ordre. Parmi les raisons invoquées par le secrétaire général de ce mouvement, Boubacar Sidigh Ould Taleb Sidi Ali, figure le fait d’accorder un délai supplémentaire aux alliés (leaders des mouvements, forces politiques et société civile) « de réfléchir à une action pacifique coordonnée plus efficace avec moins de risque pour les populations ».

Tout en encourageant la mission de bons offices conduite par l’imam Mahmoud Dicko, le MPSA a exprimé sa disponibilité à faire des propositions concrètes à la médiation allant dans le sens du règlement du conflit qui oppose les groupes armés rivaux à Kidal.

Par ailleurs, ce mouvement a également tenu à féliciter les ressortissants des régions de Taoudenit et Ménaka pour leur « adhésion massive » à la déclaration du 26 juillet 2017 relative à la menace de bloquer la ville de Tombouctou aux convois officiels y compris ceux des forces internationales (Barkhane et MINUSMA).

Il convient de préciser que le MPSA a aussi formulé des recommandations pour donner un nouveau souffle au processus de paix. C’est à cet effet qu’il a demandé l’arrêt immédiat des hostilités entre les frères dans les régions de Kidal et Ménaka ainsi que la reprise des travaux des commissions issues de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali afin de permettre d’avancer significativement dans sa mise en œuvre

Source : Kibaru

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi servent les sommets ?

13 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: vers un dialogue?

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017