Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) : Des jeunes des sections des régions du Nord quittent le parti !

C’est à la faveur d’un point de presse tenu le samedi 15 juillet 2017, à la Maison des Jeunes de Bamako, que certains militants de la jeunesse de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM), ont rendu public leur démission.

Ces démissionnaires sont des sections des régions de Gao, Taoudéni, Ménaka, Tombouctou et de la commune VI du district de Bamako (une partie de la sous-section des logements sociaux, de Faladié, de Sénou et de Banankabougou). Ils avaient comme principal porte parole Moussa Nouhou Guindo de la section de la CVI.

Le leitmotiv avancé par ces démissionnaires relève de la mauvaise gestion de leur ancienne formation politique. Ils ont affirmé que, malgré leur détermination pour l’ascension du parti dans leurs localités respectives, ils se sont toujours buttés à une situation de mauvaise gestion de leur parti à tous les niveaux. A titre illustratif, ils ont évoqué les conditions d’organisation du dernier congrès de leur parti et les résolutions qui l’on sanctionné, caractérisées par la position ambiguë du parti sur toutes les questions de la nation. C’est pourquoi, ils affirment avoir pris la décision de démissionner de toutes les instances du parti de la base au sommet et en assumer l’entière responsabilité pour le bonheur de leur base, fidèle et convaincue.

Après leur démission, sans dévoiler leur nouveau point de chute, les ex militants du parti de la quenouille ont confirmé leur pleine adhésion à la révision constitutionnelle initiée par le président Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement.

Par Jean Joseph Konaté (stagiaire)

Source : Le Sursaut

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018