Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Instructions fermes au ministre de l’économie et des finances : IBK veut des moyens à la disposition du ministre Koïta

Aujourd’hui, s’il y a un ministre que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, apprécie particulièrement, c’est bien le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta.

Ce jeune, très engagé pour la cause de la nation, ne cesse de donner le meilleur de lui-même afin de réussir sa mission. Et pourtant, le département qu’il dirige ne dispose pas de moyens adéquats pour qu’il puisse atteindre ses objectifs. Imaginez-vous, le Ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne n’a bénéficié que d’un petit 24 millions Fcfa de janvier à juin 2017. Cela, pour son fonctionnement. Le président IBK était, selon nos informations, très remonté en apprenant un tel traitement. C’est pourquoi, il a instruit le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, de mettre des moyens à la disposition du ministre Koïta. Il l’a dit à qui veut l’entendre lors d’une rencontre avec les membres du gouvernement. Selon IBK, le ministre Amadou Koïta fait aujourd’hui sa fierté.               

 A.B.H

Source : Aujourd'hui-Mali  15 Juil 2017

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017