Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Les piques de Chérif Ousmane Madani Haïdara à Ras Bath: « Des drogués et fumeurs de cannabis payés pour insulter les leaders religieux…»

En réponse à des critiques injustifiées dont lui et certains leaders religieux sont victimes depuis un certain temps sur les ondes des radios et les réseaux sociaux, le guide spirituel de l’Association Ançar Dine Internationale, Chérif Ousmane Madani Haïdara, est sorti de sa réserve.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le mardi dernier au nom du Groupement des Leaders Religieux dont il est le président, sur la loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992, le chef des Ançars, Chérif Ousmane Madani Haïdara a craché ses vérités aux révolutionnaires de la 25ème heure qui font feu de tout bois pour tirer sur tout ce qui bouge.

Selon lui, « ces gens sont des drogués payés pour insulter et dénigrer les personnalités religieuses afin de les décrédibiliser au sein de l’opinion publique ».

Il dira plus loin:« Nous devons faire attention à la manipulation. Aujourd’hui, le Mali est le seul pays au monde où l’excision n’est pas interdite et cela ne plaît pas aux occidentaux qui cherchent à nous mettre dos à dos, les uns contre les autres, faisons attention !», a-t-il prévenu. Avant d’ajouter : « Ce sont eux qui payent des drogués, des fumeurs de cannabis pour insulter les leaders religieux afin de les décrédibiliser et arriver à leur fin ».

Rassemblées par Lassina NIANGALY

Source: Tjikan

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017