Mercredi 20 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Police Nationale : Un radié de l’OCS nommé à la tête de la brigade des stupéfiants

L’information a été donnée par le Directeur de l’Office central des stupéfiants du Mali (OCS), le Magistrat-lieutenant-colonel Adama Tounkara, répondant à la question d’un confrère. Selon lui, le Commissaire de police Mamatou Togola, qui servait à l’OCS, a été radié des rangs de cette unité pour collaboration avec des dealers et des trafiquants de drogue.

Il s’est dit un peu gêné de la situation qui, dit-il, n’aurait jamais dû arriver. Le Magistrat-lieutenant-colonel affirme avoir, avant la nomination de l’intéressé, échangé avec sa hiérarchie et produit des rapports contre lui. Mais cela n’a rien servi.

A ses dires, l’une des choses qui compliquent le travail de l’OCS, c’est le manque de collaboration entre les différents corps. Il dit ne pas comprendre que quelqu’un qui a perdu la qualité et la caution morale d’intégrité pour mener à bien sa mission puisse se retrouver à la tête d’une brigade chargée de lutter contre les stupéfiants. Mais, le Directeur estime que cela relève de la police.

Il a estimé que le nommé Mamoutou Togola n’est pas le seul. Un autre, répondant au nom de Moussa H. Touré, qui dirigeait la brigade au niveau de l’aéroport de Bamako, a également été remercié pour les mêmes raisons. Et de conclure qu’à chaque fois que des cas pareils se présentent, il prend ses responsabilités. Aux autres unités de prendre les leurs.

La Rédaction

Source: Le Prétoire

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La mère de toutes les compétitions

19 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : dégradation de la situation sécuritaire

19 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018