Lundi 11 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Révision de la Constitution : les partis YELEMA et CNID se désolidarisent de la CMP

Les partis Yelema du jeune leader politique, ancien premier ministre, Moussa Mara et le CNID de l’ancien ministre Me Mountaga Tall ne s’inscrivent pas dans la dynamique du OUI pour la révision de la constitution.

Les deux partis, membres de la Convention de la majorité présidentielle n’ont pas hésité de faire des communiqués pour dégager leur position. Ils se désolidarisent de la CMP qui est aujourd’hui sur le cap de convaincre les Maliens du bienfondé de ce projet synonyme à leurs yeux de support pour le bonheur du Mali.

Les deux partis appellent nos autorités à tenir compte de la volonté d’une partie du peuple car cette même constitution objet  de tension est assortie d’une large concertation et un large consensus en 1991.

DPG de Abdoulaye Idrissa Maïga : Trois raisons pour dire NON

Le premier ministre était devant les élus à l’hémicycle en fin de semaine pour sa déclaration de politique générale. Dans les débats, les partis opposés au projet ont avancé des arguments rationnels. Le Groupe parlementaire ADP-MALIBA SADI  estime qu’il fallait au lieu d’une DPG un programme axé sur les secteurs prioritaires car l’actuel PM n’a pas assez de temps pour mettre en œuvre tout ce qui est mentionné dans le document présenté et trop ambitieux.

Quant au groupe parlementaire VRD, l’honorable Mody N’Diaye regrette l’absence de la révision constitutionnelle et les élections à venir dans le document présenté par l’actuel PM. Cela prouve à suffisance, à en croire N’Diaye, que le premier ministre se soucie peu de ces évènements qui auront lieu dans un  futur proche.

BY

Source : Le Pays  19 Juin 2017

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017