Lundi 11 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: les raisons qui expliquent le regain de violence dans la région de Kidal

Au Mali, les tensions dans la région de Kidal ne retombent pas. Au moins une dizaine de civils sont morts depuis deux semaines dans des affrontements et des représailles opposant en grande partie des membres de la Plateforme et des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA).

Si les exactions ne font pas la une des journaux, c'est parce qu'elles se déroulent en grande partie en brousse, dans la région de Kidal. Les allégations sont donc difficiles à vérifier. Mais selon des informations concordantes, tout a commencé il y a un peu plus de deux semaines dans la localité de Djunhan. Des Idnanes, une ethnie plutôt proche des ex-rebelles, s'en seraient pris à des Imghads, plutôt proches de la Plateforme.

S’est alors enclenché un cycle de représailles qui fait toujours rage. Bon nombre d'analystes estiment que ces affrontements interethniques sont instrumentalisés à des fins politiques et militaires. Car quelle que soit la suite des événements, la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) en sortira affaiblie. Si les Idnanes estiment que la CMA n'est plus capable de les protéger, ils pourraient alors « monter leur propre mouvement », explique un analyste de l'ONU. Un peu comme l'a fait en son temps Moussa Ag Acharatoumane en quittant les rangs des ex-rebelles, emportant avec lui armes et bagages pour fonder le Mouvement pour la salut de l’Azawad (MSA).

Un fin connaisseur touareg envisage l’hypothèse d’« une intervention militaire des Imghads contre Kidal », justifiée par ces accrochages répétés avec des Idnanes. C'est la hantise des ex-rebelles qui battent depuis plusieurs jours le rappel des troupes face à la menace.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017