Mercredi 25 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Révision constitutionnelle : La plateforme « An tè Abanan, touche pas à ma constitution » marche ce samedi

Réunis au sein d’une Plateforme dénommée « An tè Abanan, touche pas à ma Constitution », les organisations de la société civile et des partis politiques de l’opposition ont animé une conférence de presse ce jeudi à la pyramide du souvenir.

Objectif, annoncer leur marche pacifique prévue pour ce samedi 17 juin.

Depuis l’adoption du projet de loi par l’Assemblée nationale portant révision de la constitution du 25 février 1992, les manifestations se multiplient dans notre pays. Les opposants à cette révision sont même parvenus à créer une plateforme qui regroupe une quarantaine de partis politiques et une centaine d’associations avec comme objectif : faire échec à la révision constitutionnelle. C’est dans cette perceptive qu’ils envisagent d’organiser une marche pacifique ce samedi. Cette marche citoyenne partira de la place de la liberté en passant par la Bourse du travail via l’Avenue de la Nation et la place OMVS pour s’achever au monument de l’indépendance.

Pour la présidente de la plateforme « An tè Abanan, touche pas à ma constitution », Sy Kadiatou Sow, ce projet adopté par les parlementaires, créent de facto une quatrième république fondée sur l’autoritarisme avec de bons accents monarchiques. « Les excès contribueront surement à enfoncer notre république dans des ténèbres », a-t-elle ajouté, avant d’ajouter que l’heure est grave que de réviser une Constitution.

A l’en croire, les partis politiques de l’opposition et des associations s’engagent à tout mettre en œuvre afin de barrer la route à ce projet de révision constitutionnelle par tous les voies et moyens légaux.

Après une demande écrite adressée aux autorités compétentes, les membres de la plateforme affirment n’avoir  reçu jusque-là aucune autorisation. Dans tous les cas, ils sont déterminés à descendre dans la rue ce samedi.

Zié Mamadou Koné

Stagiaire

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Enrichissement rapide

25 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Abdelaziz Bouteflika: vers un cinquième mandat?

25 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018