Mercredi 25 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le président Keïta à propos de son séjour en Allemange : « J’ai souhaité rendre un hommage de reconnaissance à ce pays »

A l’invitation des autorités allemandes, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a participé à Berlin, du 11 au 14 juin dernier, à la Conférence internationale « Partenariat G20-Afrique, investir dans un avenir commun ».

A l’issue de cette importante rencontre, le président Kéita a donné ses impressions à la presse qui l’accompagnait. Nous vous proposons l’intégralité de son propos.

« L’Allemagne s’apprête à abriter le sommet du G20 à Hambourg. La Conférence internationale « Partenariat G20-Afrique, investir dans un avenir commun » se tenait en prélude à cet événement. Participer à cette conférence en compagnie d’autres pays africains est une marque d’estime et de considération pour le Mali.

Les rencontres qui se sont déroulées aussi bien en groupe qu’individuellement, ont été bénéfiques. Tous ont dit l’intérêt qu’ils ont pour l’Afrique, singulièrement pour le Mali, pour la reprise de la coopération avec le Mali. Il y avait un moment d’inquiétude, de pause, dû à la situation sécuritaire. Toute chose qui avait dissuadé certains investisseurs, qui dorénavant ont décidé de revenir au Mali. J’en suis très heureux. Je viens de recevoir le groupe BASF qui est connu dans le monde entier comme l’un des plus grands groupes chimiques qui est intéressé par les intrants agricoles. Il est également un partenaire de Toguna-industrie. Il a dit son souhait d’aller plus loin encore avec Toguna en installant une unité de pesticides au Mali.

Au cours du dîner (NDLR: 4 chefs d’Etat étaient présents) que le président fédéral, Frank-Walter Steinmeier nous a offert, nous avons encore revu la coopération germano-africaine, singulièrement avec chacun de nos pays. Nous avons mis l’accent sur les questions de financement et de développement. Nous avons déploré la lenteur entre les promesses de financement et les décaissements. Cérise sur le gâteau, une délégation d’opérateurs économiques, conduite par le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, a rencontré les investisseurs allemands. La rencontre promet un lendemain brillant pour nos populations. Au total, le séjour a été très utile. Il a surtout permis de noter avec beaucoup d’intérêt la considération dont jouit l’Afrique en Allemagne. Les pays qui ont été invités spécialement, ont un lien particulier avec l’Allemagne. J’ai souhaité rendre un hommage de reconnaissance à ce pays. C’est la première fois, que l’Allemagne aligne 950 hommes au Mali (NDLR: les militaires maliens déployés au Mali). Ce n’est pas pour rien.

On sait que l’Allemagne a accompagné l’opération Serval sur le plan logistique dans notre pays. Tout cela fait que l’Allemagne s’affirme comme l’un des partenaires le plus sûr ».

Propos recueillis par

Chistiane DIALLO

Envoyée spéciale

Source : L'Essor 16/06/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Enrichissement rapide

25 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Abdelaziz Bouteflika: vers un cinquième mandat?

25 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018