Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gouvernement Abdoulaye Idrissa : Des proches de Tréta à la poubelle !

Plusieurs proches de Bokary Tréta, Président élu du Rassemblement pour le Mali, ont été écartés par le nouveau Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga. Certains militants crient déjà à la chasse aux sorcières, même si officiellement, la position du parti majoritaire reste celle de soutenir le premier PM issu de ses rangs.

La querelle de leadership entre les deux hommes forts du RPM a survécu à la mise en place du Bureau Politique National issu du dernier congrès ordinaire du parti. Un bureau à la tête duquel trône majestueusement le candidat des délégués, Bokary Tréta. Il était opposé à la succession du Président IBK à son actuel vice-président, Abdoulaye Idrissa Maiga, devenu Premier ministre, courant semaine dernière.

La plupart des hommes proposés par le parti à travers le président Tréta pour siéger au gouvernement ont été écartés de la liste finale au détriment d’hommes dont les militants disent qu’ils ne sont que les représentants du fils du chef de l’Etat, Karim Kéita.

Mais pour la plupart des militants du parti que nous avons approchés, il est clair que le gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga a pour seul but de montrer à Tréta et ses fidèles que son vice-président n’entend nullement composer avec leur camp. Ce ne fût un secret pour personne la tension qui a prévalu entre ces derniers pendant les élections qui ont porté le sieur Tréta aux commandes du RPM. Il se murmure d’ailleurs au sein du parti qu’il s’agit bien d’un règlement de compte. Un duel à distance ne serait donc plus à exclure entre les partisans de Tréta et Abdoulaye I. Maiga.

Amaye Maki

Source: Le Point

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018