Mercredi 16 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gouvernement Abdoulaye Idrissa : Des proches de Tréta à la poubelle !

Plusieurs proches de Bokary Tréta, Président élu du Rassemblement pour le Mali, ont été écartés par le nouveau Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga. Certains militants crient déjà à la chasse aux sorcières, même si officiellement, la position du parti majoritaire reste celle de soutenir le premier PM issu de ses rangs.

La querelle de leadership entre les deux hommes forts du RPM a survécu à la mise en place du Bureau Politique National issu du dernier congrès ordinaire du parti. Un bureau à la tête duquel trône majestueusement le candidat des délégués, Bokary Tréta. Il était opposé à la succession du Président IBK à son actuel vice-président, Abdoulaye Idrissa Maiga, devenu Premier ministre, courant semaine dernière.

La plupart des hommes proposés par le parti à travers le président Tréta pour siéger au gouvernement ont été écartés de la liste finale au détriment d’hommes dont les militants disent qu’ils ne sont que les représentants du fils du chef de l’Etat, Karim Kéita.

Mais pour la plupart des militants du parti que nous avons approchés, il est clair que le gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga a pour seul but de montrer à Tréta et ses fidèles que son vice-président n’entend nullement composer avec leur camp. Ce ne fût un secret pour personne la tension qui a prévalu entre ces derniers pendant les élections qui ont porté le sieur Tréta aux commandes du RPM. Il se murmure d’ailleurs au sein du parti qu’il s’agit bien d’un règlement de compte. Un duel à distance ne serait donc plus à exclure entre les partisans de Tréta et Abdoulaye I. Maiga.

Amaye Maki

Source: Le Point

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017