Mercredi 26 Avril 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gouvernement Abdoulaye Idrissa : Des proches de Tréta à la poubelle !

Plusieurs proches de Bokary Tréta, Président élu du Rassemblement pour le Mali, ont été écartés par le nouveau Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga. Certains militants crient déjà à la chasse aux sorcières, même si officiellement, la position du parti majoritaire reste celle de soutenir le premier PM issu de ses rangs.

La querelle de leadership entre les deux hommes forts du RPM a survécu à la mise en place du Bureau Politique National issu du dernier congrès ordinaire du parti. Un bureau à la tête duquel trône majestueusement le candidat des délégués, Bokary Tréta. Il était opposé à la succession du Président IBK à son actuel vice-président, Abdoulaye Idrissa Maiga, devenu Premier ministre, courant semaine dernière.

La plupart des hommes proposés par le parti à travers le président Tréta pour siéger au gouvernement ont été écartés de la liste finale au détriment d’hommes dont les militants disent qu’ils ne sont que les représentants du fils du chef de l’Etat, Karim Kéita.

Mais pour la plupart des militants du parti que nous avons approchés, il est clair que le gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga a pour seul but de montrer à Tréta et ses fidèles que son vice-président n’entend nullement composer avec leur camp. Ce ne fût un secret pour personne la tension qui a prévalu entre ces derniers pendant les élections qui ont porté le sieur Tréta aux commandes du RPM. Il se murmure d’ailleurs au sein du parti qu’il s’agit bien d’un règlement de compte. Un duel à distance ne serait donc plus à exclure entre les partisans de Tréta et Abdoulaye I. Maiga.

Amaye Maki

Source: Le Point

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Soeur Gloria SOS

Blog

 Janjo à Edmond Ousmane Traoré, *

*un Homme comme il n’en existe que rarement*

« J’ai mis du temps à t’écrire cet hommage parce que je n’en ai pas eu la force. Chaque fois que j’ai  tenté d’écrire quelque chose, ma plume s’est arrêtée. Il m’a fallu 7 ans pour y arriver. 7 ans, tu t’imagines !

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Au Gondwana, la justice est très très indépendante

26 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Deux ans de crise au Burundi

26 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2017