Mercredi 24 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La Colombie attribue à des jihadistes le rapt d’une religieuse au Mali

La police colombienne a signalé jeudi le groupe jihadiste Front de libération Macina (FLM) comme responsable présumé de l'enlèvement d'une religieuse franciscaine en février au Mali.

"La soeur Gloria Cecilia (Narvaez) a été apparemment enlevée par un groupe qui s'intitule Front de libération Macina. C'est un groupe rebelle qui existe au Mali et est répertorié comme terroriste", a déclaré à l'AFP le général Fernando Murillo, directeur de la Direction anti-enlèvement et anti-extorsion de la police nationale.

Il a ajouté que le FLM "est lié à des cellules jihadistes et c'est un groupe qui est à l'origine d'enlèvements d'étrangers, dont (des) européens" pour la libération desquels il a exigé des sommes d'argent "assez importantes".

Le problème est que depuis l'enlèvement de la religieuse colombienne le 7 février "aucun groupe n'a revendiqué" le rapt, ni demandé de rançon, a poursuivi le général Murillo, précisant qu'il n'est pas clair "s'il s'agit d'un enlèvement pour l'argent (...) ou politique, ou d'un autre type".

Le FLM, créé au début de 2015 et dirigé par le prédicateur radical Amadou Koufa, est allié au groupe jihadiste Ansar Dine.

Soeur Gloria, âgée de 56 ans et membre de la congrégation suisse des Soeurs franciscaines de l'Immaculée, présente en Colombie depuis 1893, a été enlevée près de la localité de Koutiala, à 400 km de Bamako. Elle travaillait depuis six ans comme missionnaire de la paroisse de Karangasso.

Il y a deux semaines, quatre hommes ont été inculpés dans cette affaire et placés sous surveillance par un juge anti-terroriste.

Le sud du Mali, où se trouvait la religieuse, comme le nord et le centre du pays, a été le théâtre d'attaques jihadistes aux frontières avec la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

Les forces de l'ordre pensent qu'après son enlèvement, elle a été emmenée au Burkina Faso.

Le général Murillo a ajouté qu'un groupe de la direction anti-enlèvement est chargé de l'affaire, avec un émissaire sur place, mais que les autorités craignent qu'"il soit attenté à la vie de la soeur".

La mère supérieure de la congrégation, Noemi Quesada, partage cette crainte: "On ne nous a rien dit, nous ne savons même pas ce qu'ils veulent".

"En tant que congrégation, nous rendons un service humanitaire, social, dans les missions d'Afrique et, dans le cas d'un enlèvement contre rançon, nous n'avons absolument pas de quoi payer", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Le ministère des Affaires étrangères colombien a précisé cette semaine que les trois autres religieuses présentes au moment du rapt "sont en sécurité et ont été transférées de Karangasso à une autre région, sur ordre de l'évêque".

Source : AFP 21/04/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président Ballon d'Or

23 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale: comment réformer l'UA?

23 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018