Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Situation sécuritaire dans le pays : L’état d’urgence prorogé encore de 10 jours

A la faveur du Conseil des ministres d’hier, le gouvernement a prorogé à nouveau de 10 jours l’Etat d’urgence instauré depuis des mois. Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale, le Conseil des ministres a adopté le 19 avril, des projets de texte déclarant l’état d’urgence sur le territoire national.

L’état d’urgence, déclaré sur le territoire national par le décret du 30 mars 2017, pour une durée de 10 jours, a expiré le 9 avril 2017.

Vu, la situation sécuritaire au Mali et dans la sous-région qui reste caractérisée par la persistance de la menace terroriste ainsi que des risques d’atteinte grave à la sécurité des personnes et de leurs biens. En raison de cette situation précaire, l’état d’urgence est déclaré à nouveau pour une durée de 10 jours à compter du mercredi 19 avril 2017 à minuit sur toute l’étendue du territoire national, a indiqué, Abdel Karim Konaté, ministre Porte-parole du gouvernement. C’était à la faveur d’un point de presse organisé hier.

« La déclaration de l’état d’urgence vise à renforcer les dispositifs de prévention et de lutte contre le terrorisme et d’accroître les capacités opérationnelles et les actions de contrôle des forces armées et de sécurité sur le territoire national », a précisé le Porte-parole du gouvernement.

Le ministre Konaté a ajouté que la prorogation de l’état d’urgence  interviendra si l’évaluation de la situation sécuritaire le justifie.

M.D 

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018