Jeudi 17 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mobilisation des Maliens à Paris pour l’amélioration du service consulaire: Le Collectif « mains propres » récidive

Bis repetita. A l’appel du Collectif « mains propres », les Maliens de France ont manifesté le samedi dernier devant le Consulat du Mali à Paris. Les manifestants dénoncent, trois mois après leur occupation du Consulat, le non respect des engagements que l’Etat malien avait pris pour faciliter les procédures administratives des Maliens de France.

« Faut-il avoir des armes pour se faire entendre ? », était l’un des messages sur les pancartes des Maliens de France rassemblés, le samedi 18 mars 2017, devant le Consulat du Mali à Paris. Ce message traduit, selon Abdoul Karim Kébé, un manifestant, l’amertume et le malaise profond qu’éprouvent les maliens vivants en France. « On continue à réclamer un droit que tout citoyen malien est en droit d’avoir : des papiers administratifs », explique Kébé.

Les Maliens de France, à travers le Collectif Mains Propres, en organisant cette manifestation, plus de trois mois après leur occupation du consulat du Mali à Paris, demandent à l’Etat malien de respecter les engagements qu’il a pris pour faciliter l’obtention des documents administratifs.

Le 23 décembre 2016, les membres du collectif « mains propres » avaient, en effet, investi le consulat général du Mali à Paris pour exiger la fin des tracasseries administratives ((le manque de respect et de considération de la part des agents consulaires, l’absence d’informations et de conseils, un délai exorbitant dans la délivrance des documents administratifs, les passe-droits, les erreurs incessantes sur les documents et les décisions unilatérales) des Maliens de France estimés à près de 200 000 personnes. Un accord conclu entre le Collectif et des nouvelles autorités diplomatiques et consulaires, le 3 janvier 2016, va mettre fin à l’ « occupation » de 11 jours du Consulat.

Selon le Collectif, aujourd’hui, sur les 20 points de l’accord trouvé il y a de cela trois mois, seulement deux points ont été correctement appliqués : l’identification des agents du consulat grâce à un badge et la prolongation des passeports.

M.K. Diakité

Source : Le Republicain  20/03/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017