Mercredi 24 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: les institutions dans le noir

Au Mali, la vaste opération de recouvrement des impayés déclenchée en début de semaine par la Société d'énergie du Mali (SEDM) se poursuit. Les mauvais payeurs sont privés d'électricité. Parmi eux, des institutions et des services officiels.

L'Assemblée nationale du Mali fait partie des mauvais payeurs : entre 100 et 200 millions de francs CFA de factures non payées. C'est donc sans ménagement que les techniciens ont débarqué dans la cour de l’hémicycle pour interrompre brutalement la fourniture d’électricité. Des témoins ont vu des députés et travailleurs transpirer à grosses gouttes en cette période de canicule.

Rapidement, l'administration de l'Assemblée a sorti le chéquier, payé une partie de sa dette, avant de prendre des engagements fermes pour que l'électricité soit rétablie. Des ministères et plusieurs autres services publics se sont également retrouvés sans électricité. Par exemple, l’Office de radio-télévision du Mali (ORTM) avec une ardoise très lourde. Comme pour l'Assemblée nationale, la direction de la radio-télévision a mis la main à la poche pour régler une bonne partie de ses factures avant de pouvoir à nouveau bénéficier de la desserte en électricité.

Au sein de la SDEM, où on cherche à tout prix à recouvrer « plusieurs milliers de francs CFA d'impayés », certains travailleurs n'hésitent pas à dénoncer la mauvaise foi de ces institutions et du service public mauvais payeurs. « Parce qu'ils font partie du Mali d'en haut, ils se croient tout permis », regrette un responsable de la société qui affirme que la campagne de recouvrement se poursuivra sans état d'âme.

Ssource : RFI 20/03/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président Ballon d'Or

23 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale: comment réformer l'UA?

23 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018