Lundi 21 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: la Conférence d'entente nationale aura lieu du 27 mars au 2 avril

Au Mali, on connait désormais la date de la Conférence d'entente nationale, une grande réunion qui doit réunir toutes les composantes de la nation pour faire le point plus d'un an et demi après la signature des Accords de paix d'Alger. Une annonce qui a surpris tout le monde, groupes armés et opposition politique.

La paix, l'unité et la réconciliation, voici les trois axes de discussion de cette Conférence d'entente nationale qui doit aboutir à la création d'une charte. « Pas de sujets interdits », affirme-t-on du côté du gouvernement, mais pas de dispersion non plus, il y aura des thèmes à l'ordre du jour.

Sauf que ces dates du 27 mars au 2 avril ont surpris tout le monde et en premier lieu l'opposition politique malienne. Il y a 10 jours l'opposition dans son ensemble a envoyé un courrier au conseiller spécial du président sur cette affaire, en soulevant plusieurs points et proposant des améliorations aux termes de référence de ce rendez-vous.

Selon Tiébilé Dramé, du parti Parena, il n'y a eu aucune réponse suite à ce mémorandum. Même surprise du côté des groupes armés, la CMA et la Plateforme se sont entendues pour un communiqué commun qui devrait paraître dans les jours à venir. « Pas de sécurité, pas de cantonnement, pas de retour des réfugiés. Comment voulez-vous en l'état organiser une conférence comme celle-là », glisse-t-on du côté de ces groupes signataire de l'accord de paix qui réclament le report de la conférence. Principal grief commun aux politiques et aux groupes armés : l'exclusivité de ce rendez-vous qui, selon eux, ne donnerait pas la parole à tout le monde.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Lettre à M. Ebola

18 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018