Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: une importante cache d'armes mise au jour par Barkhane près de Kidal

Au Mali, une opération des forces françaises Barkhane vient de s'achever dans la région de Kidal. Les militaires ont mis la main sur un important arsenal de guerre qu'ils ont fait exploser sur place.

Après dix jours de fouilles intensives, les soldats du groupement tactique désert Korrigan ont mis à jour plusieurs caches d'armes dans la région de Kidal. Plus de quarante tubes lance-roquettes, 5 000 munitions et une demi-douzaine d'obus de mortiers ont été retrouvés. Les militaires français de l’opération Barkhane ont tout fait exploser sur place.

L'origine de cet arsenal n'est pas encore connue, mais Barkhane précise qu’« il y avait des armes et des munitions presque neuves et d'autres plus anciennes ». Des experts en balistique étudient cet armement pour essayer de déterminer sa provenance.

Près de 450 soldats et 110 véhicules blindés, appuyés par trois hélicoptères, se sont relayés pendant cette opération qui a aussi permis de neutraliser un dispositif de tir indirect au niveau de Tessalit. Une roquette de 122 mm montée sur une rampe de lancement improvisée déclenchable par téléphone et pointée en direction de la ville. Les tirs indirects, les mines et les engins explosifs improvisés sont les principaux dangers dans cette partie du Mali, aussi bien que pour les populations que les forces internationales.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018