Jeudi 22 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ségou : LE GÉNÉRAL SALIF TRAORÉ REND VISITE AUXNOUVELLES RECRUES DE LA PROTECTION CIVILE

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, était ce lundi au Camp Sékou Amadou Tall de Ségou. A la tête d’une forte délégation, le ministre était venu s’enquérir de l’encadrement des nouvelles recrues de la Protection civile.

Election législative de 2018 : Le scrutin prévu pour le 28 octobre prochain

Pendant que les contestations de l’élection présidentielle de 2018 sont en cours entre le camp du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et le chef de l’opposition malienne, l’honorable Soumaïla Cissé

Mali: les législatives fin octobre, l’opposition dénonce des "arrestations extrajudiciaires"

Trois mois après la présidentielle, les électeurs maliens retourneront aux urnes les 28 octobre et 18 novembre pour des législatives, alors que la réélection du président Ibrahim Boubacar Keïta est toujours contestée par son adversaire malheureux

Mountaga Tall sort de son silence et se prononce sur l’enlèvement de Paul Boro : « Nous n’accepterons pas un État cowboy au Mali ni un terrorisme d’Etat source d’instabilité… »

Connu pour son combat pour la démocratie et la liberté d’expression, Me Mountaga Tall, président de CNID Faso Yiriwaton, n’a pas tardé de dénoncer l’enlèvement irréfléchi de Paul Ismaël Boro. Il se dit prêt pour ce combat jusqu’au bout.

Mali: le gouvernement annonce la date des prochaines législatives

Un homme prépare un bulletin de vote dans un bureau de Bamako pour le 2e tour de la présidentielle au Mali, le 12 août 2018 (illustration). © ISSOUF SANOGO / AFP

Au Mali, ce mardi 28 août, le gouvernement a annoncé les dates des prochaines élections législatives. Le premier tour se tiendra le 28 octobre et le second tour le 18 novembre prochains.

Pour la libération de Paul Ismaël Boro enlevé à son domicile : L’opposition marchera le samedi prochain

Après la marche historique de protestation contre la fraude électorale, Paul Ismaël Boro, un des soutiens de taille de Soumaila Cissé, a été enlevé, le dimanche 26 Aout 2018, chez lui dans les environs de 21 heures.

Mali: arrestation d’un ancien cadre du pouvoir accusé d’avoir armé des membres de l’opposition

Un ancien cadre de la majorité au Mali soupçonné d’avoir "armé des jeunes" avant une manifestation de l’opposition a été interpellé dimanche soir à son domicile de Bamako, a-t-on appris lundi de source sécuritaire et auprès de l’opposition, qui dénonce un "règlement de comptes" post électoral.

Le CNID FYT perd une grosse pointure en C III du district de Bamako : Diocolo Coulibaly démissionne

Le départ de Diocolo Coulibaly communément appelé «Tonton Djo», fidèle parmi les fidèles de Me M. Tall et lieutenant de guerre du CNID, constituera sans nul doute une grosse perte pour le parti.

Mme Sy Kadiatou Sow, présidente de Adema Association sur Africable : «Je ne pense pas que les résultats proclamés par la cour constitutionnelle reflètent la réalité des urnes»

Africable Télévision a organisé le dimanche 26 août 2018, une émission politique spéciale sur le thème: «Regards croisés sur la situation post-electorale au Mali: enjeux et perspectives».

Gestion du pouvoir : IBK favorable à un Gouvernement d’union nationale

Dans sa première déclaration après sa réélection à la tête de la magistrature suprême, Ibrahim Boubacar Keita a officiellement tendu sa main à l’opposition.

Mali : L’opposition s’inquiète du sort de Paul Ismaël Boro

L’ancien directeur du palais des congrès de Bamako, avait soutenu Soumaïla Cissé entre les deux tours de la présidentielle, alors que le candidat de son mouvement Mali Kanu, avait lui, rejoint le candidat sortant IBK.

Front social : Les magistrats de nouveau en grève illimitée

Le Syndicat libre de la magistrature (Sylima) et le Syndicat autonome de la magistrature (Sam), en commun accord, ont décrété une grève illimitée à partir d’aujourd’hui. Cette décision est intervenue après l’échec des négociations entre eux et le gouvernement.

Mali: mort de Mohamed Ag Almouner, un des chefs du groupe EI au grand Sahara

Une patrouille mixte de la force française Barkhane et des Fama, l'armée malienne, dans les rues de Ménaka (photo d'illustration). © Gaëlle Laleix/RFI

L’armée française a annoncé lundi 27 août la mort de Mohamed Ag Almouner, l’un des chefs du groupe Etat islamique au grand Sahara, et de deux civils. Ils ont été tués dans une frappe aérienne, au cours d’une opération de la force Barkhane dans la région de Ménaka, au nord Mali, ce dimanche.

Région de Tombouctou: DES INONDATIONS CONSTATÉES DANS PLUSIEURS LOCALITÉS

Depuis plus d’un mois de fortes précipitations s’abattent sur la commune urbaine de Tombouctou, provoquant des inondations par endroits. Dans des rues l’eau stagne, rendant les déplacements difficiles.

Crise post- électorale : IBK face à la tempête

« Soumaïla Président » ; « IBK, non aux bourrages des urnes » ; « Non à la fraude» ; « Non aux résultats proclamés » ou « IBK, ne vole pas notre victoire », ce sont là, entre autres, slogans scandés lors d’une grande manifestation organisée

Élection présidentielle: LES RÉVÉLATION FRACASSANTES DES JEUNES INFORMATICIENS

Le score (51%) réclamé par l’équipe de campagne du candidat Soumaïla Cissé, à l’issue du scrutin présidentiel du 12 août dernier, serait le résultat d’une manipulation des chiffres par le patron de l’entreprise commise à la centralisation des résultats.

Paix et sécurité au nord : La MINUSMA transfert le camp de Gossi aux FAMA

Servant de base à la MINUSMA, le camp de Gossi dans la région de Gao a été remis aux Forces armées maliennes pour occupation. Ce qui explique la montée en puissance des FAMA au front contre l’ennemi. Selon une source locale, sur place, depuis hier, ce sont les éléments de l’Armée malienne qui occupent le camp de Gossi.

IBK conscientise : «Mon frère Soumaïla Cissé doit gérer le réel et non les illusions»

Depuis la Mauritanie où il était en visite, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta conscientise son challenger au second tour de la présidentielle du 12 août dernier.

Election présidentielle et accord de paix: Pourquoi Emmanuel Macron soutient-il IBK ?

L’élection présidentielle de 2018 a fini par convaincre les derniers citoyens qu’il y a une collusion entre la France, la CMA et IBK. Le deal consistait à soutenir le président sortant pour obtenir un autre mandat, en retour, IBK, une fois élu

Grande marche de contestation au Mali et au sein de la diaspora : IBK entre légitimité et légalité

Des milliers de partisans de l’Opposition ont battu le pavé le samedi 25 août,  à Bamako, Kayes, Nioro, Sikasso, Ségou, Gao, Paris, New York, Ouagadougou pour dire non à ce qu’ils qualifient de dictature de la fraude et pour le respect des votes des Maliens.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La classe moyenne

21 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «Rambo»: premier Centrafricain à la CPI

21 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018