Mardi 01 Décembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Affaire Sidiki Diabaté: Le comédien Petit Guimba rejoint Vieux blen à la Maison centrale d’arrêt de Bamako pour « Outrage à magistrat”

En voulant manifester sa sympathie et son soutien à Sidiki Diabaté, en prison depuis le 24 septembre dernier,  le comédien malien, Youssouf Keita dit Petit Guimba a plutôt tenu des propos déplacés contre des autorités malienne en général et contre des magistrats en particulier à travers une vidéo mise sur les réseaux sociaux. C’est ainsi, que le jeune artiste, humoriste à été  interpellé et placé sous mandat de dépôt pour « outrage à magistrat ».

Il a été d’abord placé en gardé à vue le lundi 2 novembre au niveau du Service d’Investigation judiciaire (SIJ) du camp I de la Gendarmerie de Bamako. Ensuite, le jeune comédien, Youssouf Keita dit Petit Guimba, a été  conduit à la Maison centrale d’arrêt de Bamako sur instruction d’un magistrat, au soir du mardi 3 novembre 2020. Il rejoint ainsi l’animateur Vieux Blen dans la même affaire, et en même temps le célèbre artiste Sidiki Diakité dont la santé serait devenue fragile dans ces derniers temps.

Tout est parti d’une vidéo qu’il a voulu enregistrer et mettre sur les réseaux sociaux en soutien à l’artiste Sidiki Diabaté, son ami pour alerter les autorités sur la situation de santé de l’artiste, afin qu’il puisse avoir une autorisation d’aller se faire soigner hors de la prison.

Mais,  hélas, le comédien, Youssouf Keita dit Petit Guimba, ne se limita pas à son cri de coeur. Dominer par ses sentiments, il s’emporta déclarant qu’il n’a « peur ni des magistrats ni de la prison ». Il va même encore plus loin en affirmant que : « aucun être n’est né au Mali que je pourrais craindre. Ni le juge, ni le procureur, ni la Maison centrale d’arrêt (MCA). J’ai déjà séjourné dans cette prison avant Sidiki. Autorités maliennes, je jure vous m’avez déçu. Il n’y a pas de justice au Mali…». Le mal est fait.

Toujours  en colère, il enfonce le clou en ajoutant que : « Sidiki est malade, faites-le sortir pour qu’il aille se faire soigner. Sinon d’ici lundi, si nous apprenons qu’il n’a pas reçu de soins, soyez prêts à assumer les conséquences. Je jure que je suis prêt à mourir pour Sidiki».

Se croyant au-dessus de la loi malienne, le comédien Petit Guimba, n’a aucune respect envers les autorités maliennes, ni à ses concitoyens, ni envers d’autres nationalités sur le sol malien. On se rappelle qu’en 2016,  il avait délibérément renversé un ressortissan libanais avec sa voiture à Bamako.

AMTouré

Source : le 22 septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

23 Novembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Lieutenant Daouda Konaté, secrétaire général du syndicats des surveillants de prison.

10 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020