Vendredi 14 Août 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Détenue en France, Rokia Traoré a entamé une grève de la faim

Rokia Traoré annonce qu'elle est en grève de la faim depuis son arrestation à Paris mardi 10 mars. L'artiste malienne est actuellement incarcérée en France après l'émission d'un mandat d'arrêt européen par la justice belge pour « enlèvement, séquestration et prise d'otage »

Rokia Traoré annonce qu'elle est en grève de la faim depuis son arrestation à Paris mardi 10 mars. L'artiste malienne est actuellement incarcérée en France après l'émission d'un mandat d'arrêt européen par la justice belge pour « enlèvement, séquestration et prise d'otage » dans le cadre d'un litige avec son ex-compagnon au sujet de la garde de leur fille. L’avocat du père de l'enfant dénonce une offensive médiatique pour détruire la réputation de son client.

« J’ai entamé une grève de la faim le mardi 10 mars 2020 à partir de 6H30 du matin afin que me soit accordé un procès équitable en Belgique et pour que le mandat d’arrêt européen ne soit pas injustement appliqué ». Dans un message publié sur son compte Facebook, et dans une lettre relayée par son avocat, Rokia Traoré continue de dénoncer la décision du tribunal de Bruxelles. Les juges ont accordé à l'ex-compagnon belge de la chanteuse la garde exclusive de leur fille.

Or, selon l'avocat de Rokia Traoré, le père est toujours visé par une plainte pour attouchement sexuel sur son enfant en France et au Mali. Une autre plainte a déjà été classée sans suite en Belgique.

« Il s'agit bien d'un enlèvement… »

« Il s'agit d'une offensive médiatique pour tenter d'échapper à la prison », affirme Franck Berton, l'avocat du père de la fillette. Il soutient que Rokia Traore « accuse à tort son ex-compagnon pour détruire sa réputation » et rejette les accusations d'attouchement sexuel.

« Il s'agit bien d'un enlèvement », poursuit l'avocat qui rappelle que Rokia Traoré est partie avec son enfant au Mali alors que la justice belge avait donné la garde exclusive au père.

Une audience est prévue à Paris mercredi prochain, 18 mars, pour décider de l’extradition ou non vers la Belgique de Rokia Traoré.

En attendant son passage devant la justice, la chanteuse organise sa défense dans les médias. Sur Facebook, Rokia Traoré reçoit beaucoup de messages de soutien et sur Twitter, elle a lancé jeudi depuis son compte, le hashtag #FreeRokia (Libérez Rokia).

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : À vous la parole : Donnez votre point de vue sur une question d’actualité de votre choix (politique, économique, culturel, religieuse…)

07 Août


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Siriki Kouyaté, Président du Mouvement JIRIBA KORO.

30 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020