Vendredi 18 Octobre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

R. Kelly: le chanteur mis aux arrêts pour « pornographie infantile »

Au total 13 chefs d’accusation contre le célèbre chanteur. R. Kelly a été arrêté jeudi 11 juillet sur des accusations de pornographie infantile et détournement de mineur, a affirmé le New York Time.

Déjà accusé de multiples agressions sexuelles, la star américaine du Rnb a été interpellée par la police fédérale à Chicago jeudi soir, selon le quotidien.

Treize chefs d’accusation ont été retenus par les procureurs fédéraux à l’encontre du chanteur, incluant notamment les accusations de détournement de mineur et d’entrave à la justice, toujours selon le New York Times comme rapporté par Le HuffPost.

R. Kelly, 52 ans, fait l’objet d’accusations répétées d’agressions sexuelles et détournements de mineures depuis plus de deux décennies, mais a maintenu une base de fan solide et continué de se produire en concerts.

Il avait été acquitté il y a une dizaine d’années dans un procès de pornographie juvénile.

Avant d’être à nouveau arrêté jeudi, le chanteur avait été libéré sous caution dans une affaire à Chicago où il doit répondre de onze chefs d’accusation, dont cinq d’agressions sexuelles avec circonstances aggravantes.

Chacune d’entre elles est passible d’une peine comprise entre six et 30 ans de prison.

Dans une interview en mars, Kelly a nié avec véhémence les accusations dont il fait l’objet, déclarant qu’il “se battait” pour sa vie.

« Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi », a déclaré Kelly à CBS News.

Source : Africa Top Success

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le retour de Bachar

17 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal : l'influence politique des confréries religieuses

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019