Lundi 25 Mars 2019
Bannière SWED

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le groupe de musique Malien « Tinariwen » interdit de chanter en Algérie

Le célèbre groupe de musique touareg vient d’apprendre que sa tournée mondiale est stoppée net en Algérie. Le pouvoir algérien, pour des raisons qui ne peuvent être que racistes, a annulé sans aucune explication la tournée du groupe Tinariwen en Algérie.

Les membres de ce groupe qui chantent exclusivement en tamazight viennent d’achever une tournée musicale mondiale, dans les quatre coin de la planète, sans aucune entrave. C’est « chez eux » qu’ils viennent de subir le racisme du régime d’Alger.

D’après nos sources, ce groupe devait se produire dans plusieurs villes kabyles. Ses membres sont pour indépendance de la Kabylie, ce qui n’est pas du goût des autorités coloniales d’Alger. pour rappel Tinariwen a été fondé lors de la rencontre de trois Touaregs, Ibrahim Ag Alhabib, Hassan Touhami et Inteyeden Ag Ableline, dans le désert de Tamanrasset et du Mali, en 1979.

C’était là qu’une aventure musicale avait commencé. Les trois artistes d’un talent exceptionnel se lient d’amitié. Plus tard, deux chanteuses, les ont rejoint. Par ailleurs, on vient d’apprendre que plusieurs autres musiciens et artistes amazighes de Libye et de Tunisie sont interdits de séjours en Algérie même en tant que touristes. Nous allons revenir ultérieurement en détail sur ce sujet.

Ravah Amokrane

Source : Tamurt

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Gouvernement inclusif

25 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Plus de 130 morts dans le centre du Mali

25 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019