Samedi 24 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cri du cœur : Dr. Rosy Dakouo estime que la communauté internationale est défavorable aux Africains

Pourquoi nos dirigeants africains continuent  donc à faire appel à la communauté internationale, pour nous foutre dans l’enfer ?

De mon point de vue, le président américain Donald Trump a parfaitement raison : les promoteurs de la guerre n’ont pas assez gagné en Libye en Irak et en Syrie…. et il l’affirme de façon décomplexée. “La vie humaine leur importe peu, c’est le retour sur investissement qui les intéresse”.

Mes chers compatriotes maliens, réfléchissons à notre soi-disant guerre, sans ennemi réel, visible, palpable. Combien de terroristes ont été éliminés depuis le début de cette guerre ?

Qu’avons-nous gagné ? Ou surtout perdu ? Jusqu’à quel point sommes-nous en train de nous endetter ? De nous embourber pour cette guerre inexistante ?

La part belle de notre budget est consacrée à cette guerre au détriment des autres besoins vitaux, pour quel impact ? Jusqu’à quand et combien la France nous fera-t-elle payer la facture de cette farce ? Quelles sont les avancées notoires du retour à la normalisation depuis le début de cette crise ?

Pourtant chacun de nous est conscient que, partout où ils ont intervenu, il n’y a eu que désolation, la montée du terrorisme,  le recul du droit… Nous devons savoir qu’aucun retour à la normale n’est possible après le genre de guerre qu’ils nous imposent. Pis nous savons que notre pays ne fera pas l’exception.

Alors, aidons le Mali en cherchant ensemble la solution.

Dr. Rosy Dakouo

Source : Le Confident 18 Déc 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique [Rediffusion]

22 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

23 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019