Mercredi 19 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidence de la République : DONALD KABERUKA ÉLEVÉ AU GRADE DE COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL DU MALI A TITRE ÉTRANGER

La sous-secrétaire générale du département des Opérations de maintien de la paix de l’ONU et le Haut représentant de l’UA pour le financement de l’Union et le Fonds africain de la paix reçus par le chef de l’état Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a accordé une audience hier en fin d’après midi, à la villa des hôtes à la Sous secrétaire général des Nations unies du département des opérations de maintien de la paix pour le Mali, Mme Bintou Kéita, et au Haut représentant de l’Union africaine pour le  financement de l’Union et le Fonds de la paix, Dr Donald Kaberuka. Les deux personnalités ont été reçues ensemble en présence  du ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré, de celui de la Justice, Garde des Seaux, Tiena Coulibaly, et du directeur de l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye, le général Cheick Fanta Mady Dembelé.

A leur sortie d’audience, la diplomate onusienne a d’abord noté que le continent africain  est dans une direction où il a franchi des étapes importantes pour se prendre en charge. « Nous avons évoqué l’état de la mise en œuvre de l’Accord de paix et insisté sur le fait que par rapport à la feuille de route, il y a des interventions qui se mettent en place, en particulier le DDR accéléré, le MOC, mais aussi la loi d’entente nationale qui se trouve sur le bureau du Parlement », a confié Mme Bintou Kéita. Avant d’annoncer que dans les semaines prochaines, particulièrement en janvier, il y a des discussions qui sont en cours qui permettront d’enregistrer des avancées qui seront contenues dans le prochain rapport du Secrétaire général de l’ONU. 

De son côté, Donald Kaberuka, qui venait d’être élevé par le chef de l’Etat au grade de Commandeur de l’ordre national du Mali à titre étranger, a exprimé toute sa satisfaction. « Je sens un grand honneur avec cette décoration par le président de la République. En tant que président de la Banque africaine pendant dix ans, j’ai mis ma modeste contribution pour le développement des pays africains dont le Mali. Quand j’ai quitté la BAD, j’ai continué à servir l’Afrique dans d’autres fonctions, notamment pour le financement de l’Union africaine (UA) », a-t-il rappelé.

Très ému, M. Kaberuka a promis de continuer à œuvrer dans le sens d’honorer cette distinction. Par ailleurs, le Haut représentant de l’Union africaine pour le  financement de l’Union et le Fonds de la paix a révélé que les échanges avec le président de la République ont porté entre autres sur les questions de financements de paix en Afrique, de Fonds africain pour la paix, de la coopération avec l’ONU en termes de financements. Il a ensuite félicité et encouragé les autorités maliennes pour avoir relevé nombre de défis.

 Aboubacar Traoré

Source: L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Il y a une vie après le FMI

19 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] Donald Trump, candidat à sa propre succession

19 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019