Vendredi 18 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Après avoir trahi leurs camarades pour un poste ministériel : Maouloud Ben Kattra et son Snec réintègrent le Collectif des syndicats de l’Education

Sur instruction de l’ancien secrétaire général du Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec), alors ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, le Snec était le seul syndicat de l’éducation en marge du Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016. Il vient de le réintégrer à la sortie de son mentor du gouvernement.


Pour mieux défendre les revendications des enseignants, les syndicats de l’enseignement fondamental et secondaire se sont réunis au sein d’un groupe dénommé Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016.

Conformément au slogan “l’union fait la force”, les secrétaires généraux des syndicats de l’éducation au niveau fondamental et secondaire ont signé un accord pour former ce collectif afin d’uniformiser les revendications. Cette signature a eu lieu le 15 octobre 2016. Le Collectif est composé de Syldef, Syneb, Synesec, Synefct, Fénarec, Sypesco, Coses. Il s’est battu pour obtenir le statut particulier du personnel enseignant.

Seul le Syndicat national de l’éducation et la culture (Snec) était resté en marge du combat des syndicats de l’éducation. Selon nos enquêtes, cet isolement était motivé par l’ancien secrétaire général du Snec et à l’époque ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra.

Ce dernier, nommé à la surprise générale dans le gouvernement, aurait tout fait pour saboter l’union des syndicats de l’éducation. La meilleure manière de faire était de refuser l’adhésion du Snec afin d’affaiblir le Collectif face au gouvernement dont il était un membre.

Heureusement, son absence n’a pas eu de conséquences négatives sur le Collectif, car le Snec seul ne pouvait pas faire le poids face autres syndicats réunis. Il a fallu que le chef suprême du Snec soit chassé du gouvernement pour voir ce syndicat se transformer en véritable défenseur des enseignants.

C’est dans ce contexte que Maouloud ben Kattra et son syndicat ont signé leur retour dans la grande famille du collectif le 30 novembre 2018. Dans une lettre circulaire, le directoire des syndicats signataires, saisi par le Snec, a tenu une réunion le 29 novembre 2018 à la Maison de l’enseignant avec une délégation du Snec. Au cours de celle-ci, les membres du directoire ont décidé d’accueillir le Snec dans la grande famille. Du coup, Moustapha Guittèye est désigné comme représentant du Snec dans le directoire du collectif.

Une véritable humiliation pour l’ancien ministre Maouloud Ben Kattra et son syndicat qui rentrent sur la pointe des pieds dans le Collectif.

Y. Doumbia

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Cette chronique a 10 ans

18 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019