Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

«Pendez les blancs» : Un clip de rap particulièrement violent déclenche la polémique en France

«Tuer des bébés blancs» : racisme anti-blanc ? Second degré ? Les deux ? Le clip de la chanson du rappeur Nick Conrad déchaîne Twitter. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit»

Le 17 septembre, le rappeur Nick Conrad a lancé sur Youtube le clip de son morceau intitulé PLB pour : «Pendez les blancs». Sans équivoque, le chanteur appelle à longueur de rimes à assassiner des personnes blanches, à les descendre «très brutalement», à les fouetter ou encore à reproduire la scène de meurtre très violente du film American history X : «Sur un coin de trottoir, écrasement de tête mortel pour leur casser les dents.»

Le parquet de Paris a ouvert le 26 septembre une enquête pour «provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit». La vidéo originale a été supprimée de Youtube plus tôt le même jour, alors qu’elle venait d’attirer l’attention de plusieurs hommes politiques, mais elle reste disponible sur certains comptes. Certains extraits demeurent visibles sur Twitter,où de nombreuses personnes ont interpellé des personnalités et des associations antiracistes.

A l’image, un homme blanc court pour sa vie, prend une balle dans le dos avant de subir le traitement décrit ci-dessus, puis d’être pendu : «Black history X, ce n’est que le commencement», prévient l’artiste dans ses paroles.

Une des stances assénées dans la vidéo retient particulièrement l’attention : «Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps.»

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé dans un tweet le 26 septembre qu’il condamnait «sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses». Il a par ailleurs assuré que ses services œuvraient au retrait des vidéos, et précisé qu’il appartenait à l’autorité judiciaire de donner les suites appropriées «à ces odieux appels à la haine».

Source RT

Source : Ciwara Info 4 Oct 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018