Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le Brésil saisit 16 millions de dollars dans les valises du fils Obiang

Au Brésil, plus de 16 millions de dollars en espèces et en bijoux ont été saisis dans les bagages d'une délégation accompagnant le fils du président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang Nguema. Les autorités équato-guinéennes demandent la restitution des biens par la douane. La polémique enfle.

Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

Teodorin Obiang Nguema dispose désormais de trois semaines pour prouver l'origine des biens de luxe découverts dans les valises qu'il transportait. Ils ont été confisqués par la douane lors d'une fouille dans l'un des aéroports de la banlieue de Sao Paulo, la mégalopole brésilienne.

Les montres de luxe non déclarées, dont une est couverte de diamants, ont été estimées à 15 millions de dollars. Si le fils du président de Guinée équatoriale ne remet pas les preuves de leur provenance à la justice brésilienne, elles pourraient être vendues aux enchères et l'argent liquide saisi et remis à la Banque centrale, soit des dizaines de liasses de billets de 100 dollars. La loi brésilienne interdit l'entrée à ses visiteurs détenant plus de 2 400 dollars.

Malgré les protestations diplomatiques de la Guinée équatoriale, les autorités brésiliennes ne semblent pas vouloir plier face aux pressions. Teodorin Obiang Nguema est un habitué du Brésil, où il se rend fréquemment selon la presse brésilienne qui se passionne pour cette affaire. Elle rappelle son goût pour le luxe et son train de vie extravagant. Son dernier anniversaire organisé au Brésil avait fait grand bruit avec la participation de stars de la musique brésilienne.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018