Vendredi 14 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle : La chanteuse Rokia Traoré clashe le régime d’IBK

L’artiste musicienne Rokia Traoré sort de son silence et matraque le régime en place. Cette sortie de l’artiste intervient après son quiproquo avec les autorités autour de l’organisation du sommet France-Afrique dont elle a été aux dernières heures virée par l’organisation. Lisez…

“L’acte que pose l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle au Mali en demandant ‘des comptes’ suite aux présumés dysfonctionnements du processus électoral est porteur d’espoir pour la société. Il est rassurant qu’ils puissent enfin, en majorité, s’unir pour aller dans le sens de ce qui est objectivement salutaire pour le mali. Si notre pays pouvait se diriger avec un peu plus de rigueur et de principes, un peu moins de corruption et d’égocentrisme, nous y gagnerions tous.

La fracture qui existe aujourd’hui de manière paradoxale et destructrice entre les politiques et les électeurs prend sa source dans le comportement peu exemplaire de nos leaders. Ceux qui ont été relativement honnêtes sont coupables au moins de ne pas savoir communiquer avec le peuple de manière respectable et responsable. Pour ne prendre en référence que des faits inacceptables qui ont été prouvés ces dernières années :

– On ne permet pas à des hauts fonctionnaires de l’état de se filmer en ayant des rapports intimes dans les bureaux de l’état dans le cadre de relations extra-conjugales.

– Lorsque ces vidéos se retrouvent sur les réseaux sociaux, on ne se contente pas de prendre des décisions qui punissent des innocents : ceux qui ont diffusé les images sur les réseaux sociaux, au lieu de prendre des mesures afin de mettre fin à des comportements totalement irresponsables, exemples de débauche sexuelle de haut niveau dans tous les sens du terme dans le pays.

– On n’intimide pas les journalistes qui dans le cadre de leurs métiers essaient d’informer et proposer un espace d’analyse et de réflexion communes salutaires pour l’avancée du pays, le bon fonctionnement du pluralisme et son optimalisation.

– De même, lorsqu’il est affirmé que l’état accompagnerait le président sortant, candidat à sa propre succession dans l’accomplissement d’actes de malversations et de corruption des instances mêmes qui doivent garantir le respect des règles dans le processus électoral, la seule réponse ne devrait pas être le traditionnel silence qui me semble stratégique désormais.

Nous, maliens, méritons d’avoir des réponses.

Nous sommes nombreux à n’avoir aucun autre intérêt dans nos prises de position que celui de pouvoir vivre sereinement au Mali.

Un pays consiste en des centaines de milliers de vies, de volontés, de rêves, de bras et de cerveaux valides… Nous sommes des êtres vivants qui n’aspirons qu’à pouvoir vivre et cultiver leurs rêves dans des espaces que seul un dirigeant peut nous organiser par ce qu’il en a la charge en tant que président de la république avec un mandat limité dans le temps en l’occurrence.

Source : L'Indicateur du Renouveau 6 Août 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi l'alternance démocratique

14 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

14 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018