Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gao : L’ex-Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga appelle au rassemblement

Depuis son départ du gouvernement, c’est la première fois que l’ancien chef du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga faisait une apparition publique. A Gao, il a prôné le rassemblement.

En déplacement à Gao, sa ville natale, Abdoulaye Idrissa Maïga a mené différentes activités, le lancement officiel de son nouveau livre “le Silence de l’oubli”, des appels pour prôner la paix et rassembler les partisans du Rassemblement pour le Mali (RPM).

Le livre en question est un cri de cœur pour le Nord. Une zone qui en plus d’être défavorisée par la nature fait face à une vague de crises. C’est pourquoi dans le livre, AIM évoque avec insistance les rébellions successives qui ont fait des ravages au sein des communautés du Nord. De long en large, l’ancien PM d’IBK fait cas de toutes les rébellions qui ont eu lieu au Mali et surtout leurs péripéties.

En profondeur, le deuxième tome du livre évoque également la détresse dans laquelle le Nord du Mali vit et l’importance que cette partie du territoire représente pour le Mali.

Parlant de paix et de cohésion dans la Cité des Askia, Abdoulaye Ibrahim Maïga a mis à contribution les notables, les chefs coutumiers avec lesquels il s’est fortement entretenu.

Pour intensifier son message, M. Maïga a eu des entretiens avec les chefs religieux, les femmes et les jeunes de la ville. Partout, l’ancien chef du gouvernement a insisté sur la paix et le vivre ensemble.

Avec les militants de son parti le RPM, Abdoulaye Idrissa Maïga a mis en avant le rassemblement. Passage obligé pour accompagner le chef de l’Etat à son deuxième mandat.

A.M. C.

Source : l’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018