Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Élection Présidentielle 2018 : Cheick Harouna Sankaré a déclaré sa candidature depuis la Haye

C’est à la maison de l’Humanité de la Haye ce mardi 10 avril à l’occasion du Hague Talks sur les Mecanismes traditionnels de résolution des conflits au Mali dont il était parmi les panelistes qu’il a fait l’annonce pas de manière officielle mais de haute voix, sa candidature pour briguer la magistrature suprême du Mali.

Oui, Cheick Harouna Sankaré, Maire de Ouenkoro et membre du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA et non moins Président du Mouvement Pour l’Union des Maliens (MUM) est bien dans la course pour Koulouba 2018.

Pour rappel, l’Imam Sankaré était dans la délégation du Mali à la Haye pour participer à la rencontre, dénommée Hague Talks, qui traite cette année un thème sur les mécanismes traditionnels de résolution des conflits au Mali.

Lors de sa présentation, le président du MUM s’est prononcé sur les avantages de la justice coutumière, dite traditionnelle que les peuples du Mali utilisent pour régler leurs conflits. Selon l’iman Sankaré, les institutions étatiques connaissent des faiblesses et sont inadéquats pour apporter de la justice au peuple dans certaines zones du pays. Compte tenu de cette situation, on fait recours à des systèmes informels pour apporter la justice et la médiation pour gérer des conflits intracommunautaires, inter communautaires, notamment ceux entre Peuls et Dogons…

Dans son intervention il a dit ceci: ” Je serai candidat à l’élection présidentielle de juillet prochain, nous avions la capacité intellectuelle, morale… de gérer le Mali car le politique a failli à toutes ses missions régaliennes. J’ai prouvé toutes mes preuves de la bonne gouvernance à la Mairie de Ouenkoro en tant que maire…”

Dans les jours à venir, l’iman Cheick Harouna Sankaré sera investi par son mouvement (MUM) lors d’une grande manifestation dans un stade de la capitale.

Abdoul Momini Bokoum, depuis la Haye

Source: Le SURSAUT

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018