Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle de 2018 : Un grand mouvement sera lancé Ce week-end pour soutenir la candidature de Seydoublen !

Cette année, l’élection présidentielle dont le 1er tour est prévu pour le 29 juillet prochain, sera très rude avec le nombre de candidatures annoncées. L’ancien capitaine des Aigles du Mali, Seydou Kéïta dit Seydoublen, veut briguer la magistrature suprême.

En d’autres termes, il s’apprête à lancer sa candidature pour la succession du président Ibrahim Boubacar Kéïta. D’ores et déjà, plusieurs associations de jeunes et de femmes sont à pied d’œuvre pour que Seydoublen puisse être élu dès le premier tour. Sans oublier des clubs d’amis partout à travers le pays.

Un grand mouvement sera officiellement lancé ce week-end afin de soutenir cette candidature qui risque de créer beaucoup de surprise. L’événement aura lieu au Palais des Sports à l’ACI, en présence de plusieurs personnalités dont d’anciens ministres et diplomates.

En tout cas, les moyens financiers ne manqueront pas puisque l’ancien joueur du FC Barcelone, de Séville, de l’AS Roma et de Valence semble être prêt.

Notons que l’ancien joueur du Paris Saint-Germain (Psg) Georges Wéah vient d’être élu à la tête du Libéria avec brio. Seydoublen serait-il sur les traces de Georges Wéah ?

Une manière pour vous souhaiter un très bon mois d’Avril !

Source: Aujourd’hui-mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018