Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Rumeur ou Intox : "Sidiki Diabaté : « Emma Lohoues est mon genre de femme…je veux l’épouser »"

Sidiki Diabaté, a encore fait parler de lui en Côte d’Ivoire. Cette fois, c’est le buzz assuré, en ce début d’année 2018. L’artiste Malien a déclaré son amour à l’animatrice-actrice Emma Lohoues. Selon lui, son souhait est d’épouser la belle ivoirienne et si elle accepte, il réalisera tous ses rêves.

Sidiki Diabaté a déclaré publiquement sa flamme à Emma Lohoues. La star de la musique Malienne a dévoilé son souhait d’épouser l’actrice-animatrice ivoirienne. Pour le fils de Toumani Diabaté, si Emma accepte sa proposition, elle sera la plus heureuse au monde. Car il va réaliser tous ses rêves.

« J’aime les femmes claires, j’ai vu une fille, on m’a dit c’est une ivoirienne, elle s’appelle Emma Lohoues, c’est mon genre de femme, je veux l’épouser. Si elle accepte je vais réaliser tous ses rêves et chanter pour elle. Nous les maliens ont n’est pas comme les hommes ivoiriens ont s’occupent bien de femme », a déclaré Sidiki Diabaté.

Nous y reviendrons…

Source: Imatin

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018