Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidence du Mali: la standardiste tuée par son mari

La standardiste de la présidence du Mali, première institution du Mali a été tuée par son mari la nuit du jeudi au vendredi 29 décembre 2017.  Elle s'appelle Fanta Sekou Fofana née en 1990, agent d'accueil à la présidence.

Elle est la fille de Sékou Fofana, conseiller spécial du président de la république du Mali Ibrahim Boubacar Keita. Tout porte à croire que ce crime sera d'origine passionnelle car son mari aussi est un agent de la présidence. D'autres sources nous indiquent qu'elle est morte par séquestration. Le geste de son mari  pourrait être  une  crise de jalousie. Le président de la république IBK était présent à son enterrement ce vendredi à Hamdallaye chez son père EN COMMUNE IV du district de Bamako. Actuellement l"assassin est entre les mains de la police. Rappelons que Mme Dicko Mariam Diallo a été  poignardée  à mort le 5 février 2015 par son époux, et Kamissa, tuée par balle par son mari le 23 janvier 2016.

Nous y reviendrons

Dily Kane

Source: Mali24

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018