Lundi 24 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Delta central du fleuve Niger : Amadou Kouffa recrute des jeunes

Affecté par le départ de certains de ses Lieutenants du «FulbeToloobe», le maître de cette zone, Amadou Kouffa, à la tête du groupe terroriste qui sévit dans les Régions de Mopti et Ségou est en train de procéder à des recrutements au sein des jeunes en chômage.

C’est pour remplacer des éléments ayant fait défection.

C’est un enrôlement des jeunes du terroir. Souvent, ce recrutement se fait de force, mais aussi par volontariat. L’enrôlement, selon nos sources, a commencé, il y a une semaine dans le Delta central du Niger.

La procédure adoptée consiste à organiser des prêches invitant les jeunes à faire de jihad.

Plusieurs témoignages recueillis affirment que ses individus appartenant au front de libération du Macina, dirigé par Amadou Kouffa, proche d’Iyad Ag Ghali, la tête pensante d’Ançardine. Ils choisissent les jours des vendredis pour cette activité en faisant des prêches dans les lieux de culte dans toutes les localités où le Pouvoir central de Bamako ne dispose pas de Représentants.

Mahamadou Yattara

Source : Le Combat 1 Nov 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Mathématiques gondwanaises

24 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Cameroun : à deux semaines de l’élection présidentielle

24 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018