Samedi 24 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Robert Mugabe ne sera pas ambassadeur de bonne volonté de l'OMS

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré avoir « annulé », dimanche 22 octobre, la nomination du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, comme ambassadeur de bonne volonté auprès de l'OMS, expliquant que cela était dans l'intérêt de l'agence de l'ONU après la controverse provoquée par sa décision.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dit avoir réfléchi. Son souhait dit-il, « était d'associer tout le monde à l'amélioration des systèmes de soin ». Alors, avec cette annulation, il veut mettre un terme à la polémique. Hier soir dans un tweet il disait déjà « qu'il entendait les inquiétudes ».

Car, partout dans le monde, des voix se sont rapidement élevées pour demander à l'OMS d'annuler la nomination de Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté pour les maladies non transmissibles. Dernière réaction en date : celle du Canada. Dans un communiqué le ministère des Affaires mondiales du pays explique « qu' étant donné la gravité des violations des droits de la personne sous le régime Mugabe, une nomination de ce genre est inconcevable et inacceptable. »

Avant le Canada, la Grande-Bretagne a dénoncé une décision « surprenante et décevante ». Les Etats Unis ont souligné que cette nomination allait à l'encontre des idéaux des Nations unies. Organisations de défense des droits de l'homme et opposition au Zimbabwe ont également crié au scandale. Selon elles, le système de santé s'est effondré sous le régime de Robert Mugabe. La plupart des hôpitaux manque de tout. Alors que le président Mugabe va, lui, se faire soigner à l'étranger.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018