Lundi 25 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Robert Mugabe ne sera pas ambassadeur de bonne volonté de l'OMS

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré avoir « annulé », dimanche 22 octobre, la nomination du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, comme ambassadeur de bonne volonté auprès de l'OMS, expliquant que cela était dans l'intérêt de l'agence de l'ONU après la controverse provoquée par sa décision.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dit avoir réfléchi. Son souhait dit-il, « était d'associer tout le monde à l'amélioration des systèmes de soin ». Alors, avec cette annulation, il veut mettre un terme à la polémique. Hier soir dans un tweet il disait déjà « qu'il entendait les inquiétudes ».

Car, partout dans le monde, des voix se sont rapidement élevées pour demander à l'OMS d'annuler la nomination de Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté pour les maladies non transmissibles. Dernière réaction en date : celle du Canada. Dans un communiqué le ministère des Affaires mondiales du pays explique « qu' étant donné la gravité des violations des droits de la personne sous le régime Mugabe, une nomination de ce genre est inconcevable et inacceptable. »

Avant le Canada, la Grande-Bretagne a dénoncé une décision « surprenante et décevante ». Les Etats Unis ont souligné que cette nomination allait à l'encontre des idéaux des Nations unies. Organisations de défense des droits de l'homme et opposition au Zimbabwe ont également crié au scandale. Selon elles, le système de santé s'est effondré sous le régime de Robert Mugabe. La plupart des hôpitaux manque de tout. Alors que le président Mugabe va, lui, se faire soigner à l'étranger.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Quitter la CPI (Rediffusion)

25 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Inondations en Côte d'ivoire: pourquoi le bilan est-il si lourd?

25 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018