Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Reconnaissance du mérite : Pr. Samba Sow, lauréat du prix « Roux » 2017

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, médecin et chercheur de son état, vient de remporter le prix “Roux” pour ses efforts en faveur de la promotion de la vaccination des enfants de moins de 6 ans contre la méningite.

Ce prix d’une valeur de 100 000 dollars américains, soit 50 millions de F CFA, lui a été décerné par l’Institute of Health Metrics, le mercredi 4 octobre 2017, lors d’une cérémonie à Washington DC, en présence de l’ambassadeur du Mali aux USA et ses collaborateurs.

Le prix annuel “Roux” décerné par l’Institute of Health Metrics and Evaluation (IHME), un organisme de recherche indépendant à l’Université de Washington à Seattle, est à sa 4e  édition.

Il a été créé par David et Barbara Roux pour encourager l’utilisation de preuves dans la prise de décisions en matière de santé. Il est destiné à toute personne qui a appliqué des données sur la santé de manière novatrice pour améliorer la santé de la population. Ce prix est ouvert et ne fait objet d’aucune restriction de nationalité ni d’origine. Sont recevables à ce prix, le personnel des organismes gouvernementaux, des chercheurs d’établissements universitaires, des bénévoles d’organismes de bienfaisance ou des prestataires de soins de santé travaillant dans la communauté.

Le Pr. Sow figure parmi plus de 2 700 collaborateurs qui contribuent à l’étude Global Burden of Disease (GBD), qui a récemment célébré le 20e anniversaire de sa première publication dans le journal médical international The Lancet.

“Pr. Sow a consacré sa carrière à la santé publique et s’est fait distinguer dans la prévention de la mortalité et contre la propagation des maladies avec des vaccins”, a déclaré Christopher Murray, directeur de IHME. “C’est un honneur de lui accorder le quatrième prix annuel “Roux” qui reconnaît toute personne ayant fait preuve de courage et d’innovations dans l’amélioration de la santé des populations”.

Le Pr.  Samba Sow est la quatrième personnalité au monde à remporter ce prix après Dr. John Q. Wong, épidémiologiste, professeur associé à l’Université de médecine de santé publique aux Philippines (2016), Dr. Agnès Binagwaho, ancien ministre de la Santé du Rwanda (2015) et de Dr Rodrigo Guerrero, ancien maire de Cali (Colombie-2014).

Le Pr. Sow est diplômé de l’Ecole nationale de médecine, de pharmacie et d’odontostomatologie du Mali. Il est titulaire d’une maîtrise de la London School of Hygiene and Tropical Medicine en 1999 et auteur du premier système de surveillance à base hospitalière de l’hémoculture chez les enfants de moins de 5 ans présentant une forte fièvre. Les données de ce système ont révélé l’ampleur du Hib, du pneumocoque et d’autres infections. Il a ensuite établi des systèmes de surveillance de la pneumonie et de la diarrhée ; Pr. Sow a joué également un rôle majeur dans l’étude historique qui a confirmé le rotavirus comme principale cause de gastro-entérite sévère chez les enfants au Mali.

La vaccination contre le Hib introduite dans le Pev est une initiative du Pr. Sow qui a été soutenue par Gavi, l’Alliance mondiale pour la vaccination.

En réponse à son apport dans la promotion des vaccins et de la lutte contre  l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, M. Sow a été nommé le 11 avril 2017 ministre de la Santé et de l’Hygiène publique alors qu’il était déjà conseiller spécial du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Le Pr. Sow continue de travailler pour améliorer la couverture sanitaire grâce au projet GBD.

“Maintenant que nous avons des opportunités et des systèmes comme le GBD, nous devrons saisir cette occasion pour renforcer notre système national, pour remettre en question nos propres données, en regardant d’autres données provenant d’autres endroits”, a déclaré le Pr. Sow.

S’investir toujours dans la vaccination

Il faut rappeler que le Pr. Samba. O. Sow est détenteur de plusieurs autres prix dans le domaine de la recherche sur la santé publique, notamment dans le domaine de développement des vaccins au sein de son ancienne structure à savoir le Centre de développement des vaccins (CVD).

Ancien directeur du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie, Pr. Samba O. Sow est, entre autres, officier de l’Ordre national du Mali et chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur de France.  En plus de la recherche, Pr. Sow dispensait avant sa nomination des cours à l’Université de Maryland (USA).

Lauréat de ce prestigieux prix “Roux” d’une valeur de 100 000 dollars américains, soit 50 millions de F CFA, le Professeur s’engage à reverser l’intégralité de ce fonds dans le cadre de la campagne nationale de vaccination des enfants de notre pays pour reconnaissance des efforts et des honneurs des Maliens à son endroit.

Pr. Samba O. Sow  consacre une bonne partie de son temps et de ses avoirs au soutien aux plus démunis, spécifiquement dans le cadre médical ainsi que social.

Markatié Daou

CCOM/MSHP

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 secretovnet.org 10-11-2017 14:44
Hello i am kavin, its my first occasion to commenting anywhere, when i read this article i thought i could also make comment due to this sensible paragraph.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017