Mardi 24 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons

Un artiste a été arrêté samedi à Malabo en Guinée équatoriale, a appris l'AFP mercredi de sources familiale et gouvernementale, qui avancent des raisons contradictoires à son arrestation.

Selon la télévision d'Etat, dans un message diffusé mardi soir, Ramon Nze Esono Ebale a été arrêté pour "blanchiment d'argent et usage de faux", après qu'un million de francs CFA en faux billets (environ 1.500 euros) eut été trouvé chez lui.

La chaine gouvernementale ajoute que M. Nze Esono Ebale encourt jusqu'à 40 ans d'emprisonnement.

Cette thèse est réfutée par la famille et des ONG: "C'est un terrible montage", déplore sa soeur à l'AFP, qui estime que "ça doit être en raison de sa liberté d'expression" qu'il a été arrêté.

L'artiste a notamment illustré, en mai 2016, un roman graphique, "La pesadilla d'Obi" (traduisible en français par "le cauchemar d'Obiang"). Consulté par l'AFP, ce roman graphique est très critique envers le régime du président Teodoro Obiang.

Selon l'ONG basée aux Etats-Unis E-G Justice, l'arrestation de Ramon Nze Esono Ebale, qui vit au Paraguay mais séjournait en Guinée-équatoriale depuis vingt jours, serait liée à cette publication.

L'ONG Human Rights Watch demande la libération de l'artiste dans un communiqué reçu par l'AFP, estimant que cette arrestation est "le dernier épisode de la rétorsion gouvernementale contre les artistes qui, par leur travail, critiquent le gouvernement".

Une pétition a été lancée sur internet pour demander la libération de M. Nze Esono Ebale, qui a pour l'heure recueilli 2.100 signatures.

En l'espace de trois mois, trois artistes ont été arrêtés pour leurs œuvres musicales, puis libérés sans charge.

Pays pétrolier d'environ un million d'habitants à cheval sur le continent et une île, la Guinée équatoriale est dirigée depuis août 1979 par Teodoro Obiang Nguema, qui détient le record de longévité au pouvoir en Afrique. Il a été réélu en 2016 avec plus de 90% des voix pour un cinquième mandat de sept ans.

Source : AFP 20/09/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018