Mercredi 20 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Master Soumi: « Toute personne qui s’attaquera aux principes de la démocratie, me trouvera sur son chemin ! »

Il y a quelques mois, le pouvoir en place le décorait, croyant pouvoir le faire basculer dans son camp afin de l’annexer à son avantage. Mais c’était encore mal connaitre l’artiste.

Contre toute attente, les tenants du pouvoir n’ont pu cacher leur surprise doublée de frustration quand ils ont vu le rappeur Master Soumi en première ligne du combat qui sera farouchement livré pour barrer la route à l’initiative référendaire du Président IBK.

    C’est ainsi, qu’après une victoire arrachée dans la douleur, que le Maître du Galédou Système adressera ouvertement sa ‘’déclaration de guerre’’ à toute la classe politique malienne.     

Lors du dernier rassemblement de la Plateforme opposée au projet de réforme constitutionnelle initié par le Président Ibrahim Boubacar Kéita et au sein duquel camp il militait, le rappeur Master Soumi, dans un élan révolutionnaire sans équivoque, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger le comportement lâche et anti-démocratique de certains leaders politiques en faisant clairement savoir à ceux-ci, qu’ils ne pourraient plus dorénavant jouer avec la conscience populaire malienne comme ils en ont jusque-là eu l’art. Rien ne sera donc plus comme auparavant, car, la jeunesse malienne est, à tout bout de champ, prête à s’assumer pour le devenir de cette nation au sacrifice de sa vie.

C’est dans cette veine, que l’artiste menacera frontalement la classe politique du pays dans son ensemble: «Toute personne qui s’attaquera aux principes de la démocratie, me trouvera sur son chemin. » Pour le célèbre rappeur, l’exemplarité de la mobilisation de toute la jeunesse militante au sein la Plateforme du ‘’Non’’, devrait déjà s’annoncer comme un clair avertissement à tout dirigeant qui emboîterait le pas à l’actuel Président de la République, celui-là qui avait tenté, contre vents et marrée, d’outrepasser la volonté du peuple. Mais le dernier mot est amplement revenu à un peuple souverain qui ait su pacifiquement et intelligemment faire échec à ce qu’il qualifiait d’une illégalité vicieuse et grossière.

Aucun meneur du mouvement ne s’est laissé aller à la manipulation et aucune des nombreuses démonstrations de force de la Plateforme ‘’Antè Abaana’’, ne s’est non plus opérée sur fond d’achats de consciences contrairement au camp du ‘’OUI’’ où le marchandage était le principal cheval de bataille pour faire fédérer les masses autour d’une cause qui n’avait manifestement aucun fondement moral.

Dilika Touré

Source: La Sirène

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La mère de toutes les compétitions

19 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : dégradation de la situation sécuritaire

19 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018