Mercredi 20 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: le procès pour diffamation de l'activiste «Ras Bath» renvoyé en novembre

L’activiste malien Mohamed Youssouf Bathily dit « Ras Bath » était encore une fois ce lundi 28 août devant la justice malienne. Cette fois-ci, c’est un homme politique malien qui portait plainte contre lui pour diffamation. Mais à peine ouvert, le procès a été renvoyé.

Bonnet sur la tête, et en bras de chemise, l’activiste malien Mohamed Youssouf Bathily dit « Ras Bath », arrive au tribunal. Il est accompagné de son avocat maître Abdouramane Ben Mamata Touré.

Le plaignant, plus connu sous le nom de Blaise Sangaré, lui est le grand absent. C’est un homme politique malien. Il est conseiller spécial du président Ibrahim Boubacar Keita, mais c’est à titre purement personnel qu’il porte plainte.

Dans une chronique de l’activiste sur une radio locale, Blaise Sangaré s’estime diffamé, explique son avocat. Quelques minutes après le début de l’audience, pour une question de « convenance », le procès a été rejeté au 2 novembre prochain. Mais encore une fois « Ras Bath » se retrouve propulsé sur le devant de la scène.

Disciple affiché de Bob Marley, chroniqueur sur une radio locale et très présent sur les réseaux sociaux, « Ras Bath » a récemment claqué la porte de la plateforme « Touche pas à ma constitution », dont les manifestations gigantesques ont amené le président malien à surseoir à son projet de révision constitutionnelle.

Désormais l’activiste s’intéresse de très près à l’élection présidentielle de 2018. Même s’il n’est pas candidat, son entourage dit clairement qu’il sera faiseur de roi.

Source : RFI

 

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La mère de toutes les compétitions

19 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : dégradation de la situation sécuritaire

19 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018