Mercredi 20 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mopti : Le prêcheur radical Amadou Koufa se remarie à la veuve d’un chef de village tué en 2015

Il n’y a donc plus l’ombre d’aucun doute que le chef jihadiste Amadou Koufa, très souvent annoncé pour mort, est bel et bien vivant. Apparemment, il n’a toujours pas quitté les localités du centre et une partie de l’Ouest où ses hommes de main opèrent.

C’est ainsi que dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 août dernier, Amadou Koufa a convolé en juste noce. Son épouse, répondant au nom de Aïssata Modibo est la veuve du chef de village de village de Dogo (localité située à une centaine de kilomètres de Mopti) Amadou Issa Dicko.

Rappelons que ce dernier avait été tué par des éléments soupçonnés d’être du groupe Front de Libération du Macina (FLM) devenu Katiba d’Ançar Dine du Macina, membre de la coalition « Nosrat al-Islam wal-Mouslimin » regroupant tous les mouvements jihadistes opérant au Sahel ayant prêté allégeance à AQMI. C’était à la fin du mois d’avril 2015 lorsque des hommes armés en motos sont venus l’abattre alors qu’il était assis devant à son domicile.

C’est donc une preuve supplémentaire que le chef jihadiste est toujours très présent et se déplace librement dans les localités du centre et une partie de l’Ouest (Ségou et Mopti) où ses hommes de main opèrent.

Parmi les soutiens auxquels il bénéficie figure celui d’un autre chef jihadiste à savoir le Colonel Bamoussa Diarra. Ce déserteur de l’Armée malienne, proche d’Iyad Ag Ghali, est connu pour avoir pris par à un certain nombre d’attaques meurtrières contre le camp de l’armée notamment à Nampala, Nara, etc.

Source: Kibaru

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La mère de toutes les compétitions

19 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : dégradation de la situation sécuritaire

19 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018