Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

L’international malien Yatabaré en garde à vue après une violente altercation avec un policier

L’international malien Sambou Yatabaré a été placé en garde à vue dimanche soir dans les locaux de la Police aux frontières de Roissy après une violente altercation avec un policier sur un parking de l’aéroport, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

La garde à vue du milieu de terrain du Werder Brême (Allemagne) pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique a été prolongée lundi, a indiqué le parquet de Bobigny à l’AFP.

Dimanche, le footballeur de 28 ans s’était présenté de lui-même à la police aux frontières (PAF) de Roissy-Charles-de-Gaulle "pour s’expliquer" au sujet de violences qui ont valu 21 jours d’interruption totale de travail (ITT) à un policier, a précisé à l’AFP une source proche de l’enquête.

Mercredi, l’international malien né en France et un policier de la PAF qui n’est pas en service se retrouvent sur un parking de l’aéroport: une queue de poisson sur l’autoroute voisine, dont ils se rejettent la responsabilité, met le feu aux poudres.

"Le policier montre son arme et sa carte professionnelle pour calmer le mis en cause", avance la source proche de l’enquête. Mais "une fois qu’il les a rangées, une nouvelle altercation verbale puis physique éclate".

Le joueur du Werder Brême "porte au moins un coup de poing au policier qui chute", ajoute cette source. Selon elle, le nerf optique du fonctionnaire a été touché.

La garde à vue peut durer jusqu’à mardi soir.

Source : AFP 04/07/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018