Jeudi 20 Juillet 2017
Journée porte ouverte Binthily

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Chouala Bayaya Haidara : Pour avoir marché pour le retrait du projet de la révision constitutionnelle, les policiers, chargés de sa sécurité, rappelés par les autorités

La liberté de manifestation est une garantie constitutionnelle au Mali. C’est du moins ce que stipule la constitution de 1992 qui se trouve être fortement compromise.

En tant que citoyen malien et soucieux pour le devenir de son pays, le guide spirituel de l’Association Hisbou Rahamane, Cherif Chouala Bayaya Haidara a donné sa position sur le vote du projet de la révision constitutionnelle déjà validé par l’Assemblée Nationale. Pour montrer son patriotisme, Chouala a participé à la marche pour le retrait pur et simple du projet ce samedi 17/6/2017. Après la marche, il revient trouver sa famille sans sécurité. Les policiers qui y étaient pour sa sécurité avaient été rappelés sans que sa famille ne sache les raisons. Etonné de la situation, le guide spirituel fait appel au GMS pour savoir les raisons de l’absence des policiers et le GMS lui aurait demandé de contacter la hiérarchie car c’est une décision qui le dépasse.

La Rédaction

Source : Le 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Diplômés pistonnés (Rediffusion)

20 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La santé des chefs d'Etat: un secret médical?

20 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017