Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Chouala Bayaya Haidara : Pour avoir marché pour le retrait du projet de la révision constitutionnelle, les policiers, chargés de sa sécurité, rappelés par les autorités

La liberté de manifestation est une garantie constitutionnelle au Mali. C’est du moins ce que stipule la constitution de 1992 qui se trouve être fortement compromise.

En tant que citoyen malien et soucieux pour le devenir de son pays, le guide spirituel de l’Association Hisbou Rahamane, Cherif Chouala Bayaya Haidara a donné sa position sur le vote du projet de la révision constitutionnelle déjà validé par l’Assemblée Nationale. Pour montrer son patriotisme, Chouala a participé à la marche pour le retrait pur et simple du projet ce samedi 17/6/2017. Après la marche, il revient trouver sa famille sans sécurité. Les policiers qui y étaient pour sa sécurité avaient été rappelés sans que sa famille ne sache les raisons. Etonné de la situation, le guide spirituel fait appel au GMS pour savoir les raisons de l’absence des policiers et le GMS lui aurait demandé de contacter la hiérarchie car c’est une décision qui le dépasse.

La Rédaction

Source : Le 22 Septembre

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 skyrim 21-07-2017 12:42
I'm amazed, I have to admit. Rarely do I encounter a blog that's both educative and engaging, and let me tell you, you've hit the nail on the head.
The problem is something which not enough men and women are speaking intelligently about.
I'm very happy I found this during my search for something regarding this.

http://theelderscrolls5skyrimevolution225.ru/
skyrim: http://theelderscrolls5skyrimevolution225.ru
http://theelderscrolls5skyrimevolution225.ru
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018