Mercredi 25 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Liberté de presse : Diougous et Ras Bath devant le juge le 25 juillet prochain

A la requête du procureur de la République près le tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako, les journalistes, Bandjougou TOUNKARA dit Diougous, Président directeur général (PDG) de la Radio Maliba FM et le chroniqueur Mohamed Youssouf BATHILY dit Ras Bath sont assignés à la justice pour « incitation à la désobéissance des troupes ». Il ressort de l’étude de Me Harouna Sow, huissier de justice que les deux prévenus comparaitront le mardi 25 juillet 2017 au tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako.

« Mohamed Youssouf BATHILY dit Ras Bath, Bandjougou TOUNKARA dit Diougous, à comparaître et se trouver le MARDI 25 JUILLET 2017 à 08 HEURES 00 du matin et jours suivants s’il y’ a lieu à l’audience par devant le Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du District de Bamako, Séant au Palais de Justice de ladite ville pour être jugée conformément à la loi comme Prévenu », c’est en substance ce qui ressort de l’étude en date du 12 juin 2017 de Me Harouna Sow, huissier de justice.

Selon la citation, il est reproché aux prévenus pour « Incitation à la désobéissance des Troupes ». La requête précise que courant Juillet 2016, par des moyens de diffusion offerts par les organes médiatiques (la Radio Maliba FM), les prévenus ont incité les forces armées et de sécurité dans le but de les détourner de leurs devoirs militaires et l’obéissance qu’ils doivent à leur chefs dans tous ceux qu’ils commandent pour l’exécution des lois.

La requête indique que Diougous s’est rendu complice desdits faits en ses qualités de chef d’antenne de l’émission « carte sur table » en même temps promoteur de la radio Maliba- FM ayant assisté au déroulement de l’Emission sans risque pour lui les siens s’est abstenu d’en empêcher la perpétration. L’huissier de justice a souligné que ces faits sont prévus et punis par les articles 35 et 53 de la loi N°00-046 du 07 Juillet 2000 portant régime de la presse et délit de presse. Le rendez-vous est donc pris le 25 juillet prochain au tribunal de la commune IV de Bamako.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 14 Juin 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Enrichissement rapide

25 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Abdelaziz Bouteflika: vers un cinquième mandat?

25 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018