Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Taoudenit : le général Ould Meydou nommé nouveau gouverneur de région

Le Conseil des ministres a procédé, ce mercredi 7 juin, à la nomination du Général Abderrahmane Ould Meydou, nouveau gouverneur de la région de Taoudenit.

Il remplace à ce poste Abdallahi Alkadi, qui a été remercié après la protestation farouche de certains détracteurs du Collège transitoire de Taoudenit.

Le Général Ould Meydou a plusieurs fois occupé le poste de commandant de troupe dans les régions du Nord du Mali. Il dirigeait certains groupes de jeunes notamment des milices dans la zone de Inokanda, au Nord-Est de Tombouctou en 2008 pour combattre le terrorisme et les groupes armés. Il a déjà occupé plusieurs fonctions dans le cordon sécuritaire dont la dernière en date est celle de conseiller spécial du ministre de la Défense et des Anciens combattants.

Le général Ould Meydou qui est issu d’une grande tribu arabe dans le Nord du Mali, est considéré comme l’une des personnalités militaires les plus connues soutenant les autorités maliennes. A ce titre, il a participé à plusieurs batailles contre les mouvements séparatistes dans le nord. A de nombreuses occasions, il a été blessé au cours de combats dans le nord du Mali.

En 2013, il a été promu au grade de Général en compagnie de son collègue Elhadj Gamou, devenant ainsi les premiers militaires issus des tribus Touareg et Arabe à être hissés à accéder à ce grade.

Sa nomination au poste de gouverneur de la région de Taoudenit est diversement appréciée. Certains estiment que la position qu’il occupait est plus importante que cette nomination et que celle-ci peut-être perçue comme une sanction militaire. En effet, selon eux, habituellement un militaire devient gouverneur avec le grade de colonel et non celui de général. Pour d’autres, sa nomination vise à satisfaire une requête de certains contestataires du Collège transitoire de Taoudenit.

Il convient de préciser que la région de Taoudenit est considérée comme l’une des plus importantes au nord du Mali au regard des richesses naturelles que son sous-sol dispose. Son érection en région est issue d’une décision prise en Conseil des ministres depuis 2011 et c’est également une disposition phare de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. En raison de la précarité de sa situation sécuritaire, les autorités de région sont encore basées dans la ville de Tombouctou.

Source : Kibaru

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018