Mercredi 28 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mohamed Salia rate le coche

Le tableau de la formation du gouvernement est incomplet. Jusqu'à la dernière minute, c'est Mohamed Salia Touré du CNJ qui était ministre de la Communication. Il a été dégommé pour proximité avec l'URD.

Dans l'esprit de ceux qui ont monté le gouvernement, il fallait mettre le président des jeunes, Mohamed Salia Touré, la présidente des femmes Traoré Oumou Touré, et un syndicaliste Maouloud Ben Kattra. Pour eux, cela suffirait à faire face aux problèmes. Il semble que c'est Karim qui a distribué les postes. Tiéman Hubert Coulibaly a été ramené pour gérer les fonds des élections.

Il aurait fait intervenir Hamed Bagayogo de la Côte d'ivoire. Tiéman, Karim et Bagayogo sont de la même loge maçonnique. Quant à Me Mountaga Tall, il a tout fait pour rester à son poste, même des leaders religieux ont plaidé sa cause. En vain. On lui reproche de ne rien partager. «Il mange seul» nous a confié une source, alors qu'il y aura bientôt l'attribution de la 4ème licence de téléphonie mobile. Mountaga Tall, avec cette fâcheuse réputation, ne ferait pas l'affaire de la famille…

Source : Le Reporter

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #2 D 11 20-04-2017 03:26
- It is also okay to skip steps if your daughter would not need them!
Citer
0 #1 C 81 20-04-2017 03:23
Alphabet and Inc (AMZN.) are amongst a growing number of firms that intend
to make package deal supply by drone a reality. However drone deliveries are not anticipated to take flight till after the FAA publishes final guidelines for industrial drone operations, which are
anticipated early subsequent 12 months.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sr Gloria

Urgent :

L'Eglise du Mali est toujours sans nouvelle de la Sr Gloria enlevée à Karangasso depuis le 7 février. Prions pour sa libération.

Pour toute information, prière et supplication de contacter le 92.40.19.80 ou le 65.94.87.58 

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rupture des relations diplomatiques

27 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: faut-il enterrer le projet de révision de la Constitution?

27 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017