Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mamane vous dit «Bienvenue au Gondwana»

Ce mercredi 12 avril sort une comédie sur la Françafrique dans les salles, signée par notre chroniqueur Mamane. Bien entendu, ça s’appelle « Bienvenue au Gondwana ».

Prenez un jeune Français idéaliste, membre d’une mission d’observation de l’ONU, et plongez-le pendant une semaine en Afrique dans la République très très démocratique du Gondwana. Et justement, le très très démocratique président entend bien faire renouveler son mandat. Si possible en prenant quelques libertés avec les bulletins de vote de ses concitoyens.

Une comédie incisive sur la Françafrique

Ajoutez deux cerbères à lunettes noires qui ressemblent à s’y méprendre aux Blues Brothers, un opposant pas futé et surtout très corrompu, et une jeune et jolie révolutionnaire… Vous aurez tous les ingrédients d’une comédie incisive sur la Françafrique.

Dans Bienvenue au Gondwana, Mamane mixe la Françafrique à la moulinette de l’humour. Tout y passe, bien mal acquis, dirigeants incompétents, démocratie en berne et corruption à tous les étages côté Afrique. Naïveté et post-colonialisme côté français.

La jeunesse et l’optimisme

Le constat serait désespéré sans le duo incarné par le Français Julien et l’opposante Gondwanaise Betty. Comme si seule la jeunesse pouvait apporter une touche d’optimisme et de démocratie à cette Françafrique d’un autre âge.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018