Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Uemoa: le Nigérien Abdallah Boureima, élu président de la Commission

Abdallah Boureima, ancien ministre nigérien de l’Economie et des Finances, a été élu à l’unanimité lundi président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) lors d’un sommet extraordinaire lundi à Abidjan, selon la déclaration finale de la réunion.

M. Boureima succède à l’ancien Premier ministre sénégalais, Cheikh Hadjibou Soumaré, qui occupait ce poste depuis 2011 et qui avait annoncé sa démission à la surprise générale fin septembre.

"Réputé pour son sérieux et sa rigueur, Abdallah Boureima est un homme de confiance du président (nigérien) Mahamadou Issoufou", a déclaré à l’AFP Zarami Abba, un membre du parti du président Issoufou, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS).

Agé d’une soixantaine d’années, M. Boureima a occupé le poste de ministre de l’Economie et des Finances du Niger de 1993 à 1996. A l’époque, le président Issoufou était le Premier ministre de l’Alliance des forces du changement (AFC), la coalition qui avait remporté les toutes premières élections démocratiques de l’histoire du pays.

Ancien directeur adjoint de la Société nigérienne de banque (Sonibank), une des plus importantes du pays, il a également travaillé à la Société des mines du Liptako (SML), filiale de la société canadienne Semafo. Avant sa désignation à la présidence de la Commission de l’Uemoa, il était commissaire chargé des politiques économiques et de la fiscalité de cette institution.

Les présidents des huit pays membres de l’Uemoa, Côte d’Ivoire (Alassane Ouattara), Burkina Faso (Roch Marc Christian Kaboré), Bénin (Patrice Talon), Sénégal (Macky Sall), Mali (Ibrahim Boubacar Keïta), Togo (Faure Gnassingbé), Niger (Mahamadou Issoufou) et Guinée-Bissau (José Mario Vaz) étaient présents à ce sommet. Tous ces pays ont le franc CFA comme monnaie. La population globale de l’Uemoa avoisine les 90 millions d’habitants.

Source : AFP

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018