Mardi 23 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

TERRORISME : L’homme qui se joue du Mali et du Burkina

Ibrahim Malam Dicko, un prédicateur radical de Djibo, donne du fil à retordre aux services de sécurité burkinabè et malien. Aux dernières nouvelles, il se cache juste derrière la frontière avec le Mali.

Ibrahim Malam Dicko, la nouvelle figure du jihadisme local, était déjà connu des services burkinabè sous le régime de Blaise Compaoré.

Selon un responsable de la lutte antiterroriste à Ouaga, celui qui multiplie les attaques dans sa province natale du Soum (Nord), près de la frontière malienne, avait été décrit comme “radicalisé et dangereux” par les renseignements intérieurs, alors sous la coupe du général Gilbert Diendéré. “Il allait et venait librement entre le Burkina et le Mali”, ajoute notre source.

Arrêté par les militaires français en septembre 2013 dans la région de Tessalit (extrême nord du Mali) avec une vingtaine de talibés et une importante somme en euros – il était suspecté de vouloir rejoindre Ançar Eddine -, Malam a été détenu pendant deux ans à Bamako par la Sécurité d’Etat avant de repartir fin 2015 dans le Soum.

En 2016, il est apparu sur les écrans radars de l’Agence nationale de renseignement (ANR), les nouveaux services burkinabè, mais a réussi à s’implanter dans une forêt de la zone de Mondoro, en territoire malien.

————————————-

Nord : Le 17e soldat français tué au Mali

Un soldat français a été tué mercredi après-midi au Mali dans “un accrochage avec des terroristes lors d’une opération dans le Sud-est”, ont annoncé jeudi la présidence et le ministère de la Défense français. Un soldat français a été tué mercredi après-midi au Mali dans “un accrochage avec des terroristes lors d’une opération dans le sud-est de ce pays”. La mort de ce soldat porte à 17 le nombre de militaires français tués au Mali depuis l’intervention Serval en janvier 2013, à laquelle a succédé en août 2014 l’opération Barkhane (4000 hommes), étendue sur cinq pays.

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Trump: bilan d’un an au pouvoir

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018